Page:Poincaré - Thermodynamique (ed. 1908).djvu/294

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHANGEMENTS 1›’ÉTA’r. 275 Cette équation peut s’écrire 2 <×› R’r<v+@›=-%<«›-===›2=<› ; elle est du troisième degré en v. Pour v : oz et. pour v : oo son premier membre est positif ; par conséquent, entre ces limites cette équation possède un nombre pair de racines, 2 ou o. Deux cas peuvent donc se présenter. 208. Lorsque la température T est très grande le premier terme de l’équation précédente l’est aussi ; le second Fig. 28. Pi

ck 17 2 ›¢l, fi(v — oz)’ est au contraire tres peut. Par conséquent, pour toutes les valeurs de v comprises entre cx et oo le premier