Page:Pompery - Quelennou var labour pe gonnidegues an douar, 1851.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


....13.._.

Ixhumus est une substance qui provient des engrais successivement déposés dans le sol et des végétuux

-qui s’y décomposent. Il exéste de l’humus , en plus

on moins grande quantilé , dans les terres de toute espéce. C’est l’uu des plus grands agents de fertllité et le principal aliment des végétaux : aussi plus une terre contieut d’humus', plus elle est productive. Les terres fortes sont riches en humus. _ Les terres Iégeres ou de bruyeres sont les moins fertiles. Les deux éléments principaux qui les com- posent sont la silice, le granit ou le chisteet les de-

tritus de bruyéres , landes et autres végétaux qui y

_ croissent. Par leur défaut de cohesion, le peu de

principes substantiels qu’elles contiennent, elles sont impropres :1 la production des cultures les plus avan-

Hnmus.

Ten-es légércs

0ll~

dc bruyércs.

tageuses. On ne peutleur conf‍ler que des récoltes de l

moindre valeur : en céréales, le seigle et l’avoine; en racines, les navets, les rutabagas et les choux. Le trélle n’y réussit point, 51 l'exception toutefois d'une variété connue sous le Vnom de ‘tref‍le rouge ou trélle incarnat. ll ne produit qu’une coupe, mais elle est

. abondante quand le fourfage est de honne venue. I_.a

culture de cette plante est aujourd’hui tres-répandue dans les sols Iueubles et riches des deux arrondisse- ments nord du département , parce qu’elle est tres-

précoce et qu’e|le a Pavantage de pouvoir étre con-'

sommée en vert assez in tempspour lui faire succeder

tine récolte de blé noir‘. ‘

Le tréf‍le inca nut: 3' r6 unit.