Page:Porto-Riche - Bonheur manqué, 1889.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




XIII


Mars, Vend. saint
au crayon.


Je ne crains pas un coup d’épée,
Non plus la balle d’un jaloux ;
Si tu le crois, sois détrompée,
Je ne crains que tes yeux très doux.

Le bon Jésus à barbe blonde,
Amie, eut moins de cœur que moi.
Jadis il mourut pour le monde,
Moi, demain, je mourrais pour toi.