Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
64
BEL

Ecartelé aux 1 et 4 d’argent à une fleur de lys de gueules, bordée de sable ; aux 2 et 3 d’argent au croissant de gueules, bordé de sable.

Bertrand, rend aveu en 1550.

Le sr des Martinais, débouté, réformation de 1668, ress. d’Hennebont.


* Bègue (le) (orig. de Lorraine), comte du Saint-Empire en 1714 et de * Germiny en 1724, — baron de Torscheviller.

Ecartelé aux 1 et 4 d’azur au poisson nommé ombre d’argent en fasce, qui est Le Bègue ; aux 2 et 3 d’azur à l’écusson d’argent, qui est Serre de Germiny ; sur le tout : d’argent à l’aigle éployée de sable, qui est de l’Empire.

Vian, conseiller-secrétaire d’Etat et des commandements et finances de Charles IV, duc de Lorraine, anobli en 1596 ; un garde des sceaux et premier ministre du duché en 1729 ; un chambellan et maître d’hôtel des ducs Léopold et François III en 1730 ; un commandeur de Malte en 1744 ; un chef d’escadre en 1786 et un pair de France de nos jours.

Cette famille s’est alliée en Bretagne aux Parcevaux, Kerouartz et Pastour.


* Béjarry (orig. du Poitou, y maint. en 1667), sr de la Roche-Gueffier, — de la Grigonnière, — de la Guesmenière, — de la Louherie, — de Sainte-Gemme.

De sable à trois fasces d’argent.

Jacques et Jean frères, célèbres capitaines huguenots en 1590 ; trois chevaliers de Malte en 1784 ; une fille à Saint-Cyr en 1787.


Bel (le), sr de la Rochefordière, par. du Cellier, — de la Clartière, par. de Machecoul, — de Lesbaupin, par. de Maisdon, — de la Ville-Fougeré, par. de Nozay, — de Villehouin, par. de Bouvron, — de Penhoët, par. d’Avessac, — de la Jallière, par. de Montrelais, — du Chastelier, en Anjou.

Anc. ext. réf. 1669, huit gén., réf. et mntres de 1427 à 1543, par. d’Orvault, du Cellier et Machecoul, év. de Nantes.

D’or fretté d’azur ; aliàs : d’azur fretté d’or.

Pierre, clerc de la chambre des comptes et secrétaire du duc, eut sa maison de la Jallière anoblie en 1454 et épousa Jeanne Raymond. Deux chevaliers de Malte en 1545 et 1717 et un chevalier de Saint-Lazare en 1647.


Bel (le), sr de Kersimon, ress. de Quimperlé.

D’argent fretté de sable ; au franc quartier d’azur, chargé d’un soleil d’or. (Arm. 1696).


Bel (le), sr de la Gavouyère, par. de Saint-Aubin-d’Aubigné, — de la Poitevinière, par. d’Essé, — du Petitbois, par. de Piré, — de Trelnaud et de Lesnen, par. de Saint-Tual, — de la Tour, par. de Saint-Pern, — de la Motte-Rouxel, — de la Marchée, — de Lorière, par. de Saulnières, — de la Chevallerays, — de Belair, — des Aulnays, — * de Penguily, par. de Saint-Glen.

Anc. ext. réf. 1669, neuf gén., réf. et montres de 1478 à 1513, dites par., év. de Rennes, Dol et Saint-Malo.

D’argent à trois fleurs de lys de gueules, comme de France et Cargouët.

Jean, écuyer, montre 1392 ; Eustache épouse, vers 1445, Marguerite, dame de la Gavouyère, fille de Guillaume et de Jeanne de Beaucé ; Eustache, fils des précédents marié à Jeanne Callouël, dame de la Tour.