Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/124

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
87
BIN

Pierre, mentionné dans un compte rendu à Vannes au duc Jean le Roux en 1274 ; Raoulet, écuyer, montre de 1376 ; un secrétaire du Roi en 1701 ; un gouverneur de la Louisiane en 1747 et un enseigne de vaisseau fusillé à Quiberon en 1795 (Famille éteinte).


Billy, sr de la Briançais, par. de Fay, — du Boisbasset et de Hucheloup, par. de Machecoul, év. de Nantes.

D’or à la croix alésée d’azur.

Pierre, échevin de Nantes en 1570 ; Jean, auditeur des comptes en 1598.

Une famille de même nom et armes, en Soissonnais, a produit un évêque duc de Laon et pair de France, † 1612.

Le sr de la Grée, ressort de Nantes, déboute à l’intendance en 1701.


Bilsic, sr du Cleuzdon, par. de Plougonver, — de Keriavilly, par. de Plouaret, — de Kerbilsic et de Guernpérennou, par. de Quistinic.

Réf. et montres de 1427 à 1481, par. de Plougonver, év. de Tréguier, et Quistinic, év. de Vannes.

De gueules à la croix alésée d’or, voyez Thépault.

Guillaume, homme d’armes de la retenue de Jean de Penhoët en 1420 ; Geoffroi, prête serment au duc entre les nobles de Tréguier en 1437.

La branche ainée fondue dans Kergorlay, d’où la seigneurie du Cleuzdon a passé successivement aux du Cleuz du Gage et aux Kerouartz.


* Binet (orig. de Touraine), sr des Tournelles, — d’Andigny, — de la Blottière, — de Nitray, — de Beauvais, — de Montifray, — de Valmer, — de Marcognet, — de Jasson, par. de Port-Saint-Père, — de Vigneux, par. du Pellerin.

Anc. ext. réf. 1669, huit gén., ress. de Nantes.

De gueules au chef d’or, chargé de trois croisettes au pied fiché d’azur. Devise : Ille vicit.

Jean, garde de la prévôté de Paris en 1436, épouse Jacquette Ruzé, dont : Jacques, gouverneur de Tours en 1460, marié à Marie Poncher, père de Macè, sr de Beauvais, marié à Jeanne Briçonnet, dont : 1º Jean, sr de Nitray, avocat au présidial de Tours en 1531 ; 2º Jean, maitre d’hôtel du roi de Navarre en 1530 ; un président aux comptes en 1603 ; un chevalier de Malte en 1624 ; un abbé de la Meilleraie en 1671 ; un page du Roi en 1774 ; deux grands baillis d’épée du comté Nantais, aux XVIIe et XVIIIe siècle.


Bino ou Binot, sr du Chauchix et de l’Isle-Baussan, par. de Ménéac, — de la Touche, par. de Gaël, — des Noës, par. de la Chapelle-Launay, — de la Koberie, par. de Donges, — de Quillivala, par. de Merdrignac, — du Resto et de Kergall, par. de Grandchamp.

Anc. ext. réf. 1670, cinq gén., réf. et montres de 1426 à 1536, par. de Ménéac et Gaël, év. de Saint-Malo, et Grandchamp, év. de Vannes.

D’argent à trois têtes de loup arrachées de sable, lampassées de gueules.

François épouse, en 1513, Julienne de Guitté, dame de l’Isle-Baussan.

La branche du Resto fondue vers 1500 dans Chohan.


Binolais (de la), sr des Verdières, par. de Saint-Georges, — de la Pollinière, — de la Fauconnière, — de la Motte, — de la Villemaillard, par. de Taden.