Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/128

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
91
BLA


Blanc (le), sr de la Milacière, par. du Clion, — de Champaigné.

Déb. réf. 1668 et 1699, ress. de Nantes.


Blanc (le).

D’azur à une fasce d’or, accomp. en chef d’un croissant d’argent, surmonté d’une étoile d’or et accosté de deux autres étoiles de même et en pointe d’un lion passant d’argent.

Augustin-Marie, chevalier de Saint-Louis, fils de Pierre conseiller au parlement de Toulouse, anobli en 1778.


Blanchard, sr de la Blanchardaye, par. de Vue, — de la Pinelais et de la Voirie, par. de Saint-Père-en-Retz.

Réf. 1434, par. de Vue, év. de Nantes.

Porte cinq losanges. (Sceau 1379).

Guillaume, prête serment au duc en 1383.


Blanchard, sr de Lessongère, par. de Saint-Herblain, — baron en 1644, puis marquis du Bois-de-la-Musse en 1660, par. de Chantenay.

Maint. réf. 1669, 0 gén., par les privilèges de la mairie, ress. de Nantes.

D’azur à la fasce d’argent, accomp. de cinq besants d’or.

Deux maires de Nantes depuis 1611 et deux premiers présidents aux comptes depuis 1634.

Deux conseillers au Parlement en 1749 et 1783.


Blanchard, sr de la Chapelle, — du Blanc-Verger, par. de Sucé, — de la Landière, par. du Loroux-Bottereau.

Maint. réf. 1669, 0 gén. ress. de Nantes.

D’azur à la fasce d’argent, accomp. de trois besants d’or.

Bonabes, secrétaire du Roi en 1613, maire de Nantes en 1631, épouse Jeanne Le Furest.

Cette famille et la précédente ont une origine commune.

Le sr de Brie, paroisse de Fay, débouté, réformation de 1670 ; le sr de la Burlais, déb. à l’intendance en 1702.


Blanchard, sr de la * Buharaye, par. de Plesder, — de la Bégassiêre, par. de Saint-Hélen, — de la Chapelle-Cobaz, par. de Carfantin, — du Val, de Kerpunce et de Kergun, par d’Inzinzac, — de Kersit, — de Keroman.

Ext. réf. 1669, huit gén., réf. et montres de 1469 à 1513, par. de Plesder, Saint-Hélen et Carfantin, év. de Dol.

D’azur à trois croissants d’argent.

Guillaume, vivant en 1478, épouse Colette Le Marchand ; une fille à Saint-Cyr en 1778.

On trouve Pierre et Henri, de la par. de S. Potan, anoblis en 1479 (Registres de la Chancellerie), et Olivier, abbé de Prières en 1460 ; mais nous ne savons à quelle famille Blanchard ils appartenaient.


Blanchard (ramage des précédents), sr du Minihic, par. de Pleurtuit, — de Launay-Trochard, — de Toulencoat, — du Mousterou, par. de Ploujean, — du Rest, — de