Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/133

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
96
BOB

Jean, archer, montre de 1421, franchi de fouages en 1427, rabat un tiers de feu à la paroisse de Plouénan, parce que sa main a été coupée d’un coup de canon au siège de Chateauceaux en 1420, au recouvrement de la personne du duc ; Alain et sa mère se disant nobles, réformation de 1423, paroisse de Quessoy, évêché de Saint-Brieuc ; le père s’armait, le fils mineur et de petite puissance.

On trouve Alain, sr de Kerascouët, maire de Lesneven en 1678 ; mais nous ne savons s’il appartenait à la même famille.


Bloy (le), sr du Tay, par. de Caro, — de Cargoullé, — de la Pelletière.

Réf. 1427, par. de Caro et Campénéac, év. de Saint-Malo.

D’azur à trois trèfles d’or.

Etienne, receveur des deniers et finances de la seigneurie de Guémené en 1540 ; François, président aux comptes et lieutenant de Nantes en 1565, père de Marie, épouse de Jean de Marbeuf.

La branche du Tay, fondue en 1451 dans du Chesne.


Boays ou Bouays (du). Voyez ce dernier mot.


Boberil (du), sr dudit lieu, érigé en chatellenie en 1578, par. de l’Hermitage, — de la Guichardaye et de l’Isle, par. de Mordelles, — de la Porte, par. de Peillac, — d’Ust, par. de Saint-André-des-Eaux, — * du Molant, des Aulnays et des Nouëttes, par. de Bréal, — de Cherville, par. de Moigné, — de Kerannou, par. de Plouigneau.

Anc. ext. chev., réf. 1668, dix gén., réf. de 1427 à 1536, par. de l’Hermitage, Mordelles et Moigné, év. de Rennes et Peillac, év. de Vannes.

D’argent à trois ancolies d’azur, la tige en haut.

Geoffroy, devait le service d’un demi chevalier à l’ost du duc en 1291 ; Jean, de l’association pour garder la ville de Rennes en 1379 ; Jean son fils, échanson du duc en 1437, épouse Olive de Bintin ; Olivier, pannetier du duc en 1459 ; Vincent, chevalier de l’ordre en 1600 ; Jacques, gentilhomme de la chambre du Roi en 1582 ; un conseiller au parlement en 1729 ; une fille à Saint-Cyr en 1760 ; un procureur général syndic des Etats en 1780, admis aux honneurs de la Cour en 1788, † 1814.


Bobet, sr de la Renardière, par. d’Ancenis, — de Lanhurou, par. de Gouesnac’h.

Déb. réf. 1668, ress. de Quimper.

De gueules à trois bandes d’argent. (Arm. 1696).

Un volontaire aux grenadiers de Brie, tué au combat de Saint-Cast, en 1758.


Bobillé, sr de Campostal, par. de Rostrenen, — de la Salle, — par. de Plouguernével, — de Penpoullou, par. de Saint-Gilles-Pligeaux.

Déb. réf. 1670, montre de 1562, par. de Kergrist-Moëlou, év. de Cornuaille..

D’argent à l’aigle de sable, becquée de gueules.


Bobony, sr de Rosmanac’h, — de Kergilloart, — de Kerrestolles, — de Kergrec’h.

Déb., réf. 1668, ress. de Guingamp.

De pourpre à la tour d’or, terrassée d’argent, accomp. en chef de deux fers de flèche d’or, la pointe en bas. (Arm. 1696).

Plusieurs procureurs et maires de Guingamp depuis 1577.