Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/139

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
102
BOI

Anc. ext., réf. 1669, neuf gén., réf. et montres de 1427 à 1534, par. de Plougoulm et Taulé, év. de Léon.

D’argent au lion d’azur, armé et lampassé de gueules, comme Dourduff et Launay.

Jean, épouse vers 1420 Amice Mol.

La branche du Dourduff fondue dans Jacobin, puis Derval ; la branche de Bruslé tondue vers 1760 dans du Botderu.


Bois (du), sr dudit lieu, par. de Fresnay, — de la Ferronnière, par. de Vallet, — de Beauchesne, de Launay, de la Rongère et de la Thébaudière, par. du Loroux-Bottereau, — de la Gruais, par. de Saint-Père-en-Retz, — de la Potardière, par. de la Remaudière, — de la Prévosté, par. de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu.

Anc. ext., réf. 1669, huit gén., réf. et montres de 1429 à 1544, par. de Fresnay, év. de Nantes.

De gueules à trois coutelas d’argent en pal, les pointes en bas. (Sceau 1383).

Geffroy, témoin dans une donation au seigneur de Machecoul en 1291 ; Alain et son porte-targe dans une montre de Foulques de Laval en 1356 ; Alain, ratifie le traité de Guérande en 1381 ; deux conseillers au parlement en 1618 et 1781.

Fondu dans du Breil du Buron, puis Hersart.


Bois (du), sr de Kerhuel et de Keropartz, par. de Saint-Michel-en-Grève, — de Kerbiriou, par. de Plestin.

Réf. et montres de 1427 à 1481, par. de Perros-Guirec, év. de Tréguier.

D’azur à la cotice d’argent, accosté en chef d’une étoile d’or et en pointe d’une quintefeuille de même.


Bois (du), sr de Kerlosquet et du Beuzit, par. du Minihy de Léon.

Réf. et montres de 1448 à 1534, par. de Plouénan et du Minihy, év. de Léon.

D’argent au cyprès de sinople.


Bois (du), sr de Brénignan, — de Goazvennou, — de Keranaouët, par. de Lambezre.

Réf. et montres de 1446 a 1538, dite par., év. de Léon.

D’argent à un rameau de palmier de sinople, accomp. de trois quintefeuilles de gueules, comme Luzec.

Fondu en 1598 dans du Poulpry.


Bois (du) (orig. de Normandie), sr de Lindraux, — du Mottay, — de la Guérinière, — de la Grée-Marolle, — de la Provostière, — du Bois-Tesselin, — de la Motte.

Anc. ext., réf. 1670, sept gén., par. de Sibiril, év. de Léon.

D’azur à trois trèfles d’argent.

Guillaume, de la paroisse des Yveteaux, maintenu à la réformation de Normandie en 1463 ; Michel, sr de la Motte, épouse, vers 1530, Michelle des Loges. Deux membres fusillés à Quiberon en 1795.

La branche de la Grée-Marolle fondue en 1792 dans Toustain.