Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/141

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
104
BOL


Bois (du) (orig. d’Auvergne), sr de Pessat.

Déb. à l’intend. en 1701.

D’argent à l’arbre arraché de sinople ; au chef de gueules, chargé de trois casques d’argent.

Pons, contrôleur-général des finances de Riom, anobli en 1645, confirmé en 1667.


Bois (du), sr du Haut-Breil, — de * la Costardière, par. de Parthenay, év. de Rennes.

D’azur à la fasce d’hermines, accomp. en chef de deux massacres de cerf d’or, et en pointe d’un arbre arraché de même.

Un secrétaire du Roi en 1781, anobli sous la Restauration en 1817.


Bois (du), sr de * la Patellière, par. de Paulx, év. de Nantes.

D’azur à deux épées d’or en sautoir, accomp. en chef d’une croisette d’argent, et en pointe d’une tige de lys de même ; au chef d’argent chargé d’une charrette de sable.

Un chevalier de Saint-Louis, anobli pour services militaires en 1817, comme chef de division de l’armée de Charette en 1795.


Bois (des), sr du Boismarqué.

De sable au livre d’or, parti d’azur à l’arbre terrassé d’or, le fût traversé d’un marteau d’argent ; à l’orle de même.

Un premier président à la Cour de Rennes, on 1812, baron de l’Empire dont le petit flls † 1887, sans alliance.


Bois (du), sr de Coatéozen, par. de Landouzan.

Réf. et montres de 1426 à 1534, dite par., év. de Léon.

D’or à un arbre d’azur, comme Launay.

Fondu dans Kerbic, puis en 1602 Kerouartz.


Bois (du), voyez Bouays (du).


Bois-Adam (du) (ramage de Lorgeril), sr dudit lieu, par. de Plorec, — du Bois-du-Lié, par. de Chelun, — des Rosais, — du Temple, par. de Tramain.

Anc. ext. chev. réf. 1669, neuf gén., réf. et montres de 1428 à 1535, par. de Plorec et Bourseul, év. de Saint-Malo et Tramain, év. de Saint-Brieuc.

De gueules à la bande d’hermines, accostée de six molettes d’or, comme Chalonge et Cicé.

Jean, fils Guillaume, épouse en 1459 Jeanne Gefflot ; un conseiller au parlement en 1720.

Fondu dans Bégasson.

Une branche de la même famille a été maintenue en Normandie, élection de Vire, en 1666.


Boisarmé (du).

D’argent au coq de sable, becqué, membré et crêté de gueules. (Arm. de l’Ars.).


Boisayrault (de), voyez Fournier.