Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/148

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
111
BOI


Boishardy (du), sr dudit lieu, par. de Meslin.

Réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Meslin, Quessoy et Pommeret, év. de Saint-Brieuc.

De gueules au léopard d’argent ; aliàs : à la bande de même brochante (Sceau 1391).

Pierre et Julien, mentionnés dans une charte de Boquen on 1299.

Les srs du Pratmeur, de Coëtmesper, par. d’Irvillac et de Poulmorgant, par. de Saint-Thoix, déboutés, réforiuation de 1669.


Boishardy (du), voyez Bras de Forges.


Boishue (du), sr du Closneuf.

Déb. réf. 1669, ress. de Saint-Brieuc.


Boishue (du), voyez Guéhéneuc.


Bois-Hulin (du), voyez Sage (le).


Bois-jagu (du), sr dudit lieu, par. de Mauron, — du Bouëxic, par. de Néant, — de la Ville-Denais, par. de la Chapelle-sous-Ploërmel, — de Glécoët et de Coëtuhan, par. de Bréhand-Loudéac, — du Bois-Héliot.

Réf. et montres de 1426 à 1513, par. de Mauron, Néant et la Chapelle ; év. de Saint-Malo.

D’argent à trois pins de sinople.

Perrin, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Olivier, ratifie le traité de Guérande en 1381 ; Jean, épouse vers 1550 Marguerite Budes.

La branche de Glécoët fondue en 1620 dans Guéhéneuc.


Boisjean (du), sr dudit lieu, par. de Ploubalay, — de Couëllan, par. de Guitté.

Réf. de 1513, par. de Guitté, év. de Saint-Malo.

De gueules au chevron d’argent, charge de trois tourteaux de sable.

La branche ainée fondue au XVe siècle dans Guémadeuc, puis Lorgeril.

La branche de Couëllan fondue dans Hay, puis Derval et Saint-Pern.


Boislaurent (de) voy. Budan.


Bois-le-Bon (du), sr de l’Eschange, — de la Noëtrie, — de la Garenne, par. de Tremblay, év. de Rennes.

Maint. par les commissaires en 1716.

De gueules au dextrochère d’argent, mouvant d’une nuée de même, tenant une épée flamboyante aussi d’argent, la garde et la poignée d’or ; au chef de sable, chargé de trois étoiles d’argent.

Jacques le Bon, anobli en 1699, prit le nom de Bois le Bon.


Bois-le-Houx (du), sr dudit lieu, de la Cervelle et de Montogier, par. de Luitré, — de Vandel, par. de ce nom, — de Langevinière, par. de la Chapelle, — de Procé, — de Saint-Hylaire.