Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/193

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
156
BRA


Brachet (orig. d’Orléans).

D’azur au chien braque d’or, posé sur sa queue.

Jean, conseiller aux Grands-Jours de Bretagne en 1495.


Bragelongne (de) (orig. de Champagne), sr dudit lieu, — de Jouy, — de Villejuif, — de Charonne, près Paris, — des Salles, par. de Kerfunteun, — de Chef-du-Bois, par. de Locamand, — de Kercourtois par. de Plouguer-Carhaix.

De gueules à la fasce d’argent, chargée en cœur d’une coquille de sable, et accomp. de trois molettes d’or.

Thomas, lieutenant-criminel au Châtelet de Paris en 1570 ; un conseiller au parlement de Bretagne en 1629, et un président aux enquêtes du même parlement en 1683.

Cette famille s’est alliée aux Coëtanezre, du Dresnay, le Jacobin et Fresnay du Faouët.


Braillon (orig. de Paris), sr de Barigny.

D’argent au lion de gueules, à la bande d’or brochante.

Louis, docteur en médecine, conseiller de la ville de Paris en 1536 ; Michel, conseiller au parlement de Bretagne en 1554 ; Louis, président aux comptes en 1571, puis président à mortier en 1577, † 1587.


Brambert (de).

D’or à trois fasces de sable, comme le Moine (Arm. de l’Ars.).


Branbuan (de), sr dudit lieu, par. de Quédillac, év. de Saint-Malo.

De sinople à la croix d’argent, chargée en cœur d’une étoile d’azur (G. le B.).

Fondu dans Riou.


Brancas (de) (orig. de Naples), duc de Villars en 1627 et de Lauraguais en 1714, — duc de Céreste-Forcalquier en 1785, — marquis de Courbons, — comte de Rochefort, — baron de Villeneuve, — sr d’Oise, — de Villosc, — marquis de Pontcroix, — sr de Brunault, par. de Trébrivant, pair de France.

D’azur au pal d’argent, chargé de trois tours crénelées de gueules et accosté de quatre pattes de lion, affrontées d’or. Devise : Di faor di leggi.

Bufile, maréchal de la Cour de Rome et chambellan de Louis, duc d’Anjou, roi de Naples et comte de Provence, s’établit à Avignon en 1416. 11 est l’auteur de toutes les branches de cette maison qui a produit un amiral de France en 1594, un maréchal de France, gouverneur de Nantes et du comté Nantais en 1738 † 1750, frère d’un abbé de Saint-Gildas-des-Boisen 1706, évêque de Lizieux en 1715, mort en 1760.

Famille éteinte en 1852.


Brandigné, sr de Langonery, par. de Plourin.

Réf. et montres de 1447 à 1503, par. de Plouzané et Plourin, év. de Léon.

Losangé d’argent et de sable ; au chef de gueules.


Brandin, sr d’Allerac, par. de Saint-Just, — de Belestre, — du Tallut, — des Iles, — de Bélair.

Ext. réf. 1669, quatre gén., ress. de Ploërmel.