Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/205

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
168
BRE

Anc. ext. réf. 1669, huit gén., et maint. à l’intend. en 1702 ; réf. et montres de 1423 à 1513, par. de Ploufragan, Saint-Michel et Plérin, év. de Saint-Brieuc et Créhen, év. de Saint-Malo.

D’argent à la croix dentelée de sable, cantonnée de quatre molettes de même, comme Pigeaud.

M. prête serment au duc entre les nobles de Saint-Malo en 1437 ; Guillaume, père de Jacques, marié vers 1479 à Marguerite Le Forestier.


Breton (le), sr du Colombier, de Coutance et de la Rivière, par. de Moigné, — de la Haye, par. du Rheu, — de Brays, par. de Châtillon-sur-Seiche.

Maint. par arrêt du conseil de 1671 et par les commissaires en 1700 ; réf. 1513, dites par., év. de Rennes.

D’azur à trois bandes d’argent, chargées chacune de trois coquilles de gueules.

Perrot, de la paroisse de Saint-Jouan de l’Isle, se dit franc par lettres de grâce de 1427 qu’il a offert d’apparoir, ce qui lui a été enjoint.


Breton (le), sr de la Villeneuve.

De sinople au faucon d’or, perché sur un arbre de même, et arrachant de sa patte dextre un grelot d’or, lié de gueules (Arm. 1696).

Un auditeur des comptes en 1692.


Breton (le), sr de Beauregard.

Parti d’or et de gueules à une couronne de treize étoiles de l’un en l’autre, et une losange en abyme aussi de l’un en l’autre (Arm. 1696).


Breton (le), (orig. de Pléven, év. de Saint-Brieuc).

D’azur au menhir d’or, surmonté d’une croix de même, sur une champagne de sinople, accomp. en chef d’une moucheture de sable. Devise : Breizad bepret. (Breton toujours).

Pierre-Marc, évêque du Puy en 1863.


Breton (le), sr de la Hardelière.

Dèb. réf. 1669, ress. de Morlaix.


* Breton (le), sr de la Touche, par. de Pacé, — de Grassevache, — du Breil, par. de Saint-Etienne de Rennes, — du Beguigneul, — du Chesne, — de Beaulieu, — de la Verrye, — de la Perrière, — de Ranzegat, par. de Saint-Molf.

Déb. réf 1668, ress. de Rennes.

De gueules à la croix de vair.

Plusieurs échevins de Rennes et deux procureurs au parlement depuis 1669.


Bretton, sr des Chapelles.

D’or à trois palmes de sinople.

Gatien, général des finances en 1751.