Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/230

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
193
CAI

D’azur à 2 lions affrontés d’or ; au chef d’argent, chargé de 2 merlettes de sable (Arm. 1696).

Charles, alloué de Guérande en 1666 ; deux maîtres des comptes depuis 1767.


Caffarelli (orig. du Languedoc), sr du Falga.

Parti au 1 : d’argent au lion de sable ; au 2 : coupé, le premier taillé d’argent et de gueules, le second tranché d’argent et de gueules ; au chef cousu d’or sur les deux partis.

Un évêque de Saint-Brieuc en 1802, baron de l’Empire, frère d’un lieutenant de vaisseau en 1786, comte de l’Empire, conseiller d’État et préfet maritime à Brest de 1800 à 1814 ; un membre fusillé à Quiberon en 1795.


Cahideuc (de), sr dudit lieu, par. d’Iffendic, — marquis du Bois-de-la-Motte, par. de Trigavou, — sr de la Cour, par. de la Gouesnière, — de Trémerreuc, par. de ce nom, — de la Brosse, par. de Fresnay, — de Beaulieu, par. de Bignan, — de la Boullais, — marquis de Brie et de Chambière et vicomte de la Motte, par. de Saint-Armel, — sr de Janzé, — de la Hunaudais, par. de Saint-Colombin, — de Broël, par. d’Arzal, — marquis de Cucé, par. de Cesson, — sr de Bellouan, par. de Ménéac.

Anc. ext. chev., réf. 1668, quatorze gén., réf. et montres de 1427 à 1513, par. d’Iffendic et la Gouesnière, év. de Saint-Malo.

De gueules à trois têtes de léopard d’or, lampassées de gueules. Devise : Antiqua fortis virtute.

Robert, fils de Jean, se croisa en 1248 (cab. Courtois) et fut père d’Éven, marié à Mahaut d’Acigné, qui transigea en 1280 avec Guillaume de Montauban ; Jean, commandeur de la Guerche en 1515 ; Artur, chevalier de l’ordre et gentilhomme de la chambre du Roi, député de la noblesse aux états généraux de 1614, présida les états de Guérande de 1626 ; un capitaine de vaisseau, volontaire au combat de Saint-Cast en 1758, vice-amiral et grand-croix de Saint-Louis en 1702. Trois membres admis aux honneurs de la cour de 1771 à 1780.

La branche du Bois-de-la-Motte fondue en 1773 dans Le Roux de Coëtando.


Caignart sr de Kerbuchard et de Clachamp, par. de Plumelin, — de Coëtservel, — de Brangolo, par. d’Inzinzac.

Anc. ext., réf. 1669, sept gén., réf. et montres de 1448 à 1536, par. de Plumelin, év. de Vannes.

De gueules au lion d’argent.

Olivier, archer dans une montre de Jean de Beaumanoir en 1356 ; Jean, fils d’autre Jean et petit-fils de Guillaume, épouse vers 1560 Madeleine Mosnier.

La branche de Brangolo fondue en 1697 dans Chefdubois.


Caillard (orig. d’Anjou).

D’or a une fasce échiquetée d’argent et d’azur de trois tires (Arm. 1696).

Un auditeur des comptes en 1747.


Caillauh (orig. du Poitou, sr du Souchay, — de la Trémissinière, par. de Saint-Donatien, — de la Greffardière, — de la Hamelinière, par. de Saint-Similien, — du Bois-Tenet, — de Montreuil.

Maint. réf. 1669 par les privilèges de la mairie de Nantes.

Tome I.
23