Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/275

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
238
CHA
Anc. ext., réf 1668, huit gén., réf. et montres de 1480 à 1513, par. de Saint-Coulomb et Lanvallay, év. de Dol et Saint-Meen-de-Cancale, év. de Saint-Malo.
D'argent au pigeon d'azur, surmonté de deux croissants adossés de gueules.

Charles, chambellan du duc Jean V en 1428, épouse Jeanne Boutier, de la maison de Châteaudacy ; une fille à Saint-Cyr en 1757. Un lieutenant de vaisseau fusillé à Quiberon en 1795.

Chauff (le), sr de Kervelguen, en Goëllo — de la Villermel, par. de Ploufragan.
Réf. et montres de 1441 à 1469, dite par., év. de Saint-Brieuc.

D'azur à trois glands d'or, aux coques d'argent.

Guillaume, de la paroisse de Plœuc, anobli en 1461.

Chaumart, voyez Chomart.
Chaumont (de) (orig. de Paris), sr de la Galaisière.
D'argent au mont de sable, fumant de gueules.

Un abbé de Bégard, en 1742, † 1784.

Chaumont (de) (orig. du Vexin) sr de Quitry.

Fascé d'argent et de gueules de huit pièces.

Une abbesse de Saint-Georges de Rennes, en 1743, † 1779.

Chaurand, sr du Chaffault, par. de Bouguenais.

D'azur au lion d'or, posé sur une terrasse de sinople, accomp. à dextre d'un chat d'or.

Un secrétaire du Roi en 1750.

Chaurais (de), sr de la Chaperonnaye, — de Caléon, par. de Saint-Jacut, — de Bonamour, par. de Trévé, év. de Saint-Brieuc.

La branche de Bonamour fondue en 1618 dans Talhouêt.

La branche de Caléon fondue dans Charpentier.

Chaussec ou Chossec (le) voy. Chossec (le).
Chaussière (de La), sr de la Villegrassier, ress. de Saint-Brieuc.
D'or à la bande engreslée de sable (Arm. 1696).
Chauveau, sr de la Mulonnière, par. de la Chapelle-sur-Erdre, — de Rafflay, par. de Chàteauthébault.
Maint, réf. 1669, 0 gén., ress. de Nantes.

D'azur au léopard d'or ; au chef d'argent, chargé de trois étoiles de gueules.

François, abbé de Saint-Melaine de Rennes, † 1532 ; Mathurin, gentilhomme servant chez la Reine, époux de Françoise Charette, anobli en 1663.

Les srs de Kernaêret près Fouesnant, de même nom et armes, paraissent issus de la même famille.