Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/298

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



D'argent au chevron brisé d'azur, accomp. d'une ancre de sable ; au chef d'azur, chargé de trois étoiles d'or. Devise : Salus in adversis.

Jean, connétable de Rennes en 1701, secrétaire du Roi en 1711. Clos (du).

De gueules au léopard d'argent, au pal losange d'or et de sable brochant. Pierre, référendaire à la chancellerie en 1718.

Clos (nu), voyez Pinot.

Closmadeuc (de), voyez Uhyoy.

Cluziat (de).

D'hermines au lambel à cinq pendants (Sceau 1255) ; aliàs : d'azur à un rencontre de bœuf d'or (G. le B.).

Henri, chevalier, fils Alain, flls Eicdon Cadiou, aumêne une terre en Ploubazlanec, aux moines de Beauport, l'an 1255.

Coad, Couad, Coat (le) ou Coëd, Couën, Coër (le) en français Du Bois, voyez ce dernier mot.

Pour tous les noms commençant ainsi, nous avons suivi l'orthographe la plus usitée, les familles comme les auteurs les ayant écrits de ces différentes manières.

Coadallan (de), sr de Kerham, de Kergrescant et de Coëtjézégou, par. de Camlez, — de Kerflacca, — de Kermouster, par. de Lanmeur, — de Beaulieu, par. de SaintGlen,

— de Kernolquet, — du Porzou, par. de Pédernec, — de Trolong, par. de Heogoat,

— du Précorbin.

Ext. réf. 1670, sept gén., réf., et montres de 1481 à 1543, par. de Camlez et Pommerit-Jaudy, év. de Tréguier.

D'azur au sautoir d'argent, accomp. de quatre coquilles d'or, voyez Campion.

Alain, flls Alain, épouse vers 1481 Jeanne Gouicquet. La branche de Kerham, fondue dans le Lay.

Coail, sr de Traonévez, par. de Plouëzoc'h, — de Kermeur, par. de Plougasnou, — du Bois-de-la-Rive, par. de Lanmeur. Déb. réf. 1669, ress. de Morlaix.

D'argent semé de fleurs de lys de sable, au franc-canton d'argent, chargé d'une caille au naturel. (G. le B.).

Auffroy, gouverneur du château du Taureau on 1563.

Coant (le), sr de Kerlémarch.

Montre de 1481, par. de Plougras, év. de Tréguier. Henri, anobli en 1441.

Le sr de Poulfanc, ressort de Morlaix, débouté à la réformation de 1668.