Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/317

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


de la Villecorre, par. de Quessoy, — du Moustier, — de la Ville Ernault, par. de Saint-Michel de Saint-Brieuc, — dela Villeneuve, par. de Pommerit-le- Vicomte.

Anc. ext. réf. 1669, neuf gén., et maint, à l'intend. en 1700; réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Planguénoual, Matignon, Plérin, Erquy, év. de Saint-Brieuc, et Pommerit, év. de Tréguier.

Ecartelé aux 1 et 4 d'argent à une fleur de lys de gueules : aux 2 et 3, de gueules au lion rampant d'argent.

Yvon, écuyer dans une montre de du Guesclin, reçu à Bourges en 1361 ; Olivier, épouse on 1442 Marie de la Planche ; Louis, épouse en 1502 Olive de Beaulieu.

Collet, sr de la Ville-Gris, — des Hayes, par. d'Evran. Déb., réf. 1670, ress. de Dinan.

D'or à la tête de maure de sable, bandée d'argent (Arm. 1696).

Collet, 8r du Bois-de-la-Roche, ress. de Saint-Brieuc.

De sable à la fasce d'or, chargée d'une moucheture d'hermines et accomp. de trois rochers d'argent (Arm. 1696).

Collin ou Colin .ramage d'Ingrande), sr de la Briaye, de la Herbetière, de la Champelière et d'Ardennes, par. de Saint-Julien-de-Vouvantes, — de la Biochaye, — de la Bouchetière, — de h Rauperie, par. de Vritz, — de la Gaudière, — de la Rivière, par. de Couffé, — de Villeneuve, par. de Saint-Jean-de-Béré.

Maint. par arrêts des aides de Paris en 1680, et du pari, de Bretagne en 1744, anc. ext., neuf gén.; réf. et montres de 1513 à 1544, par. de Saint-Julien et Vritz, év. de Nantes. D'azur à trois merlettes d'or.

Simon, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Julien, capitaine de cinquante hommes d'armes, marié à Catherine de Saint-Didier, fonda à Saint-Julien la chapcllenie de Sainte-Catherine en 1400 ; trois présidents aux requêtes depuis 1710; un abbé du Tronchet puis de Bonrepos en 1776 ; un chef d'escadre en 1784; un page du Roi en 1785 puis enseigne des gardes françaises, fusillé à Quiberon, en 1795.

Fondu de nos jours dans Hay des Nètumières et Poulpiquet du Halgouêt.

Collin, sr de la Noue, — de Saint-Philbert et du Mesnil, par. de Ligné, — de la Verrie, par. de Châteauthébaud, — de la Singerie, par. de Mazé, en Anjou. Réf. de 1425 à 1445, par. de Ligné, év. de Nantes.

De gueules à deux pommes de pin versées d'or en chef, et une étoile de même en pointe.

Jean, de la paroisse de Ligné, époux en 1445 d'Aliette de Bailleul, se dit anobli par grâce et son flls a été armé à Beuvron en 1426; Hervé, chevaucheur de l'écurie du duc, eut sa maison de Bernier, paroisse de la Plaine, franchie en 1485 ; deux conseillers au parlement depuis 1588.

  • Collin, (orig. d'Irlande), sr delaBriselaine, par. de Saint-Servan, — de Boishamon, par. de Miniac-Morvan, — de la Bellière, par. de Pleudihen.