Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/344

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
307
COU
Courtel, sr de la Roche.

Réf. 1513, par. de Ploufragan, év. de Saint-Brieuc.

D'azur à sept besants d'or, à la bordure d'argent (Arm de l'Ars.).

Bertrand, de la paroisse de Poulfragan, anobli en H16.

Le sr de la Vrillière, par. de la Chapelle-Basse-Mer, débouté à la réformation de 1670.

Courtepie.

D'azur à trois bêches d'argent (Sceau 1237).

Courtoeuvre (de) (orig. de Normandie, y maintenu en 1667), sr du Boischevreuil — de Bose-André, — de la Rigotière.

D'argent à cinq fusées de gueules, rangées en fasce.

Le sr du Boischevreuil admis aux Etats de 175'i ; un garde du corps et un mousquetaire de la garde du Roi de 1738 à 1775.

Courtois, sr du Reuzidou, par. de liirinon, — de Kerandraon, par. de Lanneuffret, — de Botquénal, par. de Loperhet.

Réf. et montres de 1426 à 1481, par. de Dirinon, év. de Cornouaille et Plounéventer, év. de Léon.

D'argent à trois hures de sanglier de sable ; aliàs ; d'argent au chevron de gueules, accomp. de trois hures de sanglier de sable.

La branche du Beuzidou et de Kerandraon fondue dans le Vayer.

Courtois, sr de Kerjézéquel et de Kerboronné, par. de Guiler, — de Kermoal, par. de Guipavas, — de Bourgneuf, par. de Gouesnou, — de Kermenguy.

Anc. ext., réf. 1671, huit gén., réf. et montres de 1448 à 1534, dites par., év. de Léon.

D'or à deux jumelles de sable, accomp. de trois trèfles de même, posés en fasce entre les jumelles.

Jean, épouse en 1448 Marie de Penancoët.

La branche de Kerboronné fondue en 1452 dans Penancoët.

Courtois, sr de Coëtcastel, par. d'Herbignac, — de Ouenzelle.
Ext. réf. 1668, quatre gén.. ress. de Guérande.

D'argent à l'aigle impériale de sable, comme Boisguéhéniieuc, Bouillant et Coucsplan. Devise : Courtoisie convie, rusticité nuit.

René, épouse en 1542 Charlotte du Beysit ; un chevalier de Saint-Michel en 1657.

Courtois, sr de la Ville-Asselin, par. de Saint-Grégoire de Rennes.

D'azur au cygne d'argent, accomp. de trois étoiles de même.

Quatre greffiers en chef aux enquêtes du parlement, depuis 1670, le dernier † 1814. (Famille éteinte).

Courville (de), voyez Bernard.