Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/372

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Marin, rend aveu en 1620 à la seigneurie de Kerœabilou, paroisse de Flusquellec ; Guillaume, épouse vers 1650 Renée du Bothonn, de la maison du Stangier, paroisse de Plouguer.

Cette famille anoblie par lettres de 1816, s’est encore alliée en Bretagne aux le Borgne de Coêtivy, le Gentil de Rosmorduc, Kermenguy, le Dali de Tromelin, Jègou du Laz du Beaudiez, Kersaintgilly et Coêtgourcden. Les s" de Beauvais, près Domfront, de même nom et armes, ont produit : Jacques, gouverneur des Essarts en Bas-Poitou, époux de Marguerite Vinet, † 1650.

Dielv.ie (de) (orig. d’Anjou). sr dudit lieu, par. de Sainte-Gemme, — de la Roche, par. de Mésanger, — de la Varenne.

Ext., réf. 1669, sept gén., ress. de Nantes.

D’argent au lion de sable, armé, lampassé et couronné de gueules, accompde trois molettes de sable.

Jacques, vivant en 1460 épouse Jeanne Guillay ; un page du Roi en 1763.

Dicauc’heii (le), sr de Keidroniou, par. de Loguivy-Lannion.

Réf. et montres de 1445 à 1513, par. de Ploumilliau, év. de Tréguier. D’argent au lion léopardé de sable. Jean, anobli avant 1445.

Dioaultiiay, sr de Kerloué, — des Champs, — de Lanveac, év. de Saint-Brieuc. De sinople à la tête de léopard d’argent en chef, et deux ancres de même en pointe (Arm. 1696) ; aliàs : d’azur à la fasce arquée d’argent, accomp. en chef de deux coquilles d’or, et en pointe d’un mouton d’argent, sur une terrasse d’or (Arm. 16%.)

Jean, de la ville de Quintin, compris dans le rêle de la garnison de Bréhat en 1593 ; un député de Saint-Brieuc à l’Assemblée législative en 1791.

Digolcdec (le), srde Talhouët. par. de Guidel, — de Keraulloch et de Kerleu, par. de Priziac, — de Bennerven, par. de Rédéné, — de Kergrefl’en, par. de Clohars-Caruoët, — de Kerhellou, par. de Guiscrifl’.

Réf. et montres de 1427 à 1536, dites par. et par. de Saint-Colomban et Saint-Michel de Quimperlé, év. de Cornouaille.

D’argent à trois trèfles d’azur, comme Layadec.

Henry, s’arma à Beuvron en 1426.

Digouris (le), srde Kerhuel et de Coëtmeneuc, par. du Tréhou.

Réf. et montres de 1446 à 1481, par. du Tréhou et Ploudiry, év. de Léon.

De gueules uu lion d’or ; au chef d’azur, chargé de trois roses d’argent (Arm. de l’Ara).

Dimanac’h (le), en français Dimoine (le), sr de Chef-du-Bois, par. de Saint-Thomas de Landerneau.

Réf. et montres de 1448 à 1503, par. de Trébabu et Plougouvelin, év. de Léon.

D’or à la croix engreslée de gueules. Fondu dans Kerlozrec puis Kersulguen.