Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/385

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



D’azur au chevron d’or, accomp. de trois trèfles de même. (Arm. 1696). [graphic]

Drouet.

Porte une clef en pal, accostée d’une étoile et d’une coquille (Sceau 1381).

Alain, croisé en 1248, (Cab. Courtois) ; Robert, archer dans une montre de 1351 ; Bertrand, ratifie le traité de Guérande entre les nobles de Lamballe, en 1381.

Drouet, sr de la Clémancière, par. de Lalleu, — de la Regontais, par. de Thourie, — de la Grève, — de Langle, par. de Couëron, — de Torigny, — de la Brianlaye, — des Rochelles, — du Prézec, — du Boisglaume, par. de Poligné, — de l’Argentais, — de * Montgermont, par. de ce nom, — de la Harlière, — de la Croix, — du Tertre, — des Crapaudes.

Maint, réf. 1671, Ogén., et à l’intend. en 1702, 5 gén., réf. de 1427 à 1513, par. de Lalleu et Thourie, év. de Rennes.

De gueules à trois cœurs d’or, une rose de même en abyme.

Robin, de la paroisse de Thourie, avocat d’assise et procureur de Rougé et pour ce, non contribuant en 1427 ; Michel, sr de la Morelays, de la ville de Rennes, anobli en 1460 Bon, en plaid avec les paroissiens do Lalleu pour son exemption, père d’Eonette, mariée avant 1513, à Jean de Champeigné ; Geofftoi, maire de Nantes en 1564 ; Mathurin, conseiller au parlement en 1570, marié a Renée Touzelin ; plusieurs secrétaires du Roi et auditeurs des comptes depuis 1625.

On trouve Olivier, de la paroisse Saint-Marcel, évêché de Vannes, anobli en 1469 ; mais nous ne savons s’il appartenait à cette famille.

Drouet.

De sinople au lion d’argent ; au chef d’or, chargée d’une fleur de lys d’azur, accostée de deux étoiles de même (Arm. 1696). Henry, conseiller au présidial de Nantes en 1696.

Drouges (de), sr dudit lieu et de la Motte.

Réf. 1425, par. de Drouges, év. de Rennes.

D’azur au croissant d’argent, accomp. de trois tri-fles d’or (Arm. de l’Ars.). Fondu dans du Bouays.

Drouillard, sr de Kerlen, par. de Sarzeau, — de Propriendo, par. de Ploeren.

Réf. et montres de 1481 à 1536, par. de Sarzeau, év. de Vannes.

D’azur à trois pommes de pin d’or.

Jean, auditeur en 1492, puis maître des comptes en 1505 ; Guy, abbé de Prières en 1540 et prévêt de Saint-Aubin de Guérande ; Perrine, épouse en 1560 Guillaume de Montigny. gouverneur de Rhuis.

Fondu vers 1590 dans Quistinic.

Les srs de la Barre et de Mauvise, originaires d’Anjou, de même nom et armes, maintenus par arrêts de 1620 et 1624, nonobstant la dérogation d’aucuns de leurs prédécesseurs, ont produit Alexandre et François, veuf en 1696 de Marie le Breton, qui déclarèrent les armes précédentes en 1697.

i Drouin.