Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/400

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
363
ESP

De sable au sautoir d’argent ; aliàs : accomp. de deux léopards de même.

Rolland, vivant en 1400, épouse Jeanne Tirecoq.

Les srs de Kerdélan, paroisse de Pluduno, et de Gardalaëz, paroisse de PlounévezPorzay, déboutés à la réformation de 1669.

Espinay (de l’), sr de la Patissière, par. de Brains, — du Champ-Bardoul, — de la Motte-Hallouard, par. de Bouguenais.

Ext., réf. 1670, huit gén., ress. de Nantes.

D’argent au fresgon ou petit houx arraché de sinople.

Jean, vivant en 1430, épouse Guillemette Blandin.

Espinay (de l’), sr dudit lieu, par. de Pire, — de Mauperrier, — de Bérue, par. d’Essé.

Anc. ext., réf. 1669, six gén., réf. de 1440 à 1513, par. de Piré, év. de Rennes.

D’argent au croissant de gueules, accomp. de six billettes de sable 3. 3.

Jean, vivant en 1513, marié à Etaisse de la Haye.

Le sr du Plessix, paroisse de Marcillé-Robert, débouté a la réformation de 1670.

Espinay (de l’), sr de Kerivallan. ress. de Pontivy.

D’argent au tronc d’arbre terrassé de sinople, poussant deux rameaux de même, soutenant chacun un oiseau de sable ; accomp. en chef de deux étoiles à six rais de même (Arm. 1696).

* Espinay (d’) (orig. de Normandie, y maint, en 1666), sr dudit lieu, — des Hayes, — du Boisguéroult, — marquis de Saint-Luc, — baron de Crèvecœur, — comte d’Estelan, — sr de Mezières, — de Ligneris, — de Vaux, — de Boisville et du Jaglu.

D’argent au chevron d’azur, chargé de onze besants mal ordonnés d’or. Devise : A Dieu sois.

Geoffroi, fils Guillaume, capitaine d’Arques et lieutenant-général du bailli de Caux pour le roi d’Angleterre, † 1449 ; François, grand-maître de l’artillerie de France en 1596, père 1o de Timolèon, maréchal de France en 1628 ; 2o d’Artus, abbé de Redon en 1600, qui fit rebâtir la maison abbatiale et assista aux Etats-Généraux de 1614 en qualité de député du clergé de Bretagne ; deux maréchaux de camp en 1788 et 1825 ; un capitaine de mobile tué à l’ennemi devant Orléans en 1870.

Espine (de l’), sr du Breil-l’Espine, — de Vauvert, par. de Comblessac, év. de Saint-Malo.

D’or à l’écu en abyme de gueules, à l’orle de huit merlettes de même (Sceau 1199), comme Fontenay.

Hamon, fait prisonnier au siège de Dol en 1173; Geoffroi, croisé en 1248.

Fondu au XIIIe siècle dans Anast.

Espine (de l’), sr du Bois-Taillé, par. d’Arbresec.

Réf. de 1427 à 1440, dite par., év. de Rennes.

D’azur à la colombe d’argent, perchée sur un rameau d’épines de sinople (Sceau 1276).

Eudes, croisé en 1248 (cab. Courtois); Guillaume, scelle en 1276 les lettres du duc, portant changement de bail en rachat.