Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/446

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


et de la Vignauderie, par. de Rouans, — de la Gourtière, — de la Vieuville.

Echiqueté d’or et d’azur, à trois coqs de sable posés en pal, brochants (Arm. 1696).

Trois maîtres des comptes depuis 1718.

Franquet, sr de Crec’hanton, par. du Minihy de Léon, — de Kerbrat. Déb., réf. 1668, ress. de Morlaix.

D’azur au lion d’argent, lampassé de gueules ; au franc canton d’or plein (Arm. 1696).

Franquetot (orig. de Normandie, y maint. *n 1598), sr dudit lieu, — de Saint-Jores, — d’Auxais, — de Cretleville, — ducdeCoigny en 1747, —marquis de la Moussaye, par. de Plénée-Jugon, — baron de Névet, par. de Plogonnec, — sr de Lezargant, par. de Plounévez-Porzay, — de Monlbourcber, par. de Vignoc, — marquis du Bordage, par. d’Ercé, près Gosné, — baron du Juch, par. de Plouaré, — sr de Launay, par. de Brélévenez.

De gueules à la fasce d’or, chargée de trois étoiles d’azur et accomp. de trois croissants d’or. Devise : Post prœlia prxmia.

Robert Guilloto, dit Franquetot, vicomte de la juridiction de Carentan, et Thomas, son fils, greffier de Coutances, anoblis en 1543, quittèrent le nom de Guillote, en 1576.

Cette famille, alliée aux Gouyon, aux Montbourcher et aux Nèvel, a produit doux maréchaux de France en 1734 et 1816; deux membres admis aux honneurs de la cour en P31 et 1733 et. s’est éteinte en 1865.

Fraval, sr de Crénibuel, par. de Silfiac, — de Locmaria, par. de Séglien, — du Paradis, par. de Langoëlan, — de Kervégant, par. d’Arzano, — de Kerbastic, par. de Guidel, — de Kergiom, par. de Lignol, — de Kernazic, par. de Ploèrdut.

Réf. et montres de 1448 à 1536, dites par., év. de Vannes, par. de Saint-Thuriaff de Ouintin, év. de Saint-Brieuc, et Bourbriac, év. de Tréguier.

De gueules à la croix endentée d’argent (G. le B.), comme Coctgoureden et Phélippes.

Geoffroi, écuyer de la compagnie de Pierre de Rostrenen au siège de Brest en 1373 ; Alain, rend hommage au vicomte de Rohan en 1396 ; Riou, homme d’armes, armé pour le recouvrement delà personne du duc en 1420 ; Geoffroy, appelé à la montre de 1469 à Quintin, excusé, pour ce que le sire de Quintin a dit qu’il étoitde sa maison ; Louis, archer à la montre du maréchal de Rieux, reçue à Saint-Quentin en Vermandois en 1505. La branche de Crénihuel fondue vers 1616 dans Rogon ; la branche de Kervégant fondue dans Geoffroy.

Les s" de * Coatparquet, paroisse de Goarec, de même nom et armes, ont produit : Jacques, fils de Louis et do Louise le Bris, sénéchal des juridictions de Robien, la Villemainguy et la Coste, marié en 170! à Marie Rouault.

Frédot, sr du Chesnay, par. de Caulnes, — du Plantys, — de la Haye.

Déb. réf. 1668, év. de Saint-Malo, anobli ou confirmé en tant que besoin, en 1823. D’argent au piège de vénerie de gueules, accomp. en pointe de deux croissants affrontés de même.

Tome I.

Frémeur (