Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
29
AVO

La branche de Courtalain, fondue en 1553 dans Montmorency-Fosseux.

La branche de Kergroix, a fini à Blanche, dame de Kergroix, mariée, au XVe siècle, à Jean, sieur de Bellouan, à condition que les enfants à naître de ce mariage prendraient les nom et armes d’Avaugour. Cette branche s’est fondue, en 1600, dans les Machecoul de Vieillevigne.

La branche du Tromeur a produit Jean, sr de Saint-Laurent, célèbre lieutenant du duc de Mercœur, marié, en 1580, à Françoise de Coëtquen, et s’est éteinte en 1655.

La branche du Bois, issu de la branche de Kergroix a fini en la personne d’Antoine-Erard, brigadier de cavalerie en 1719, marié, en 1715, à Dlle Fleury, fille naturelle du Dauphin, † mort en 1755 et en celle de son frère, capitaine de vaisseaux en 1727.


Avenel (orig. de Normandie), sr de la Villeauran, — de la Moinerie, — de la Haute-Cour, — du Plessis, par. de Saint-Georges-de-Reintembault.

Ext. réf. 1670, trois gén., et maint, à l’intend. en 1701, ress. de Rennes.

De gueules à trois aiglons d’argent.

Les srs de Fontenay-le-Husson, élection de Mortain, maintenus en 1463, 1598 et 1666, portent les mêmes nom et armes.


Avice (orig. de Normandie, y maint. en 1666), sr de Tourville, — de la Fresnaye, — de Gottot.

D’azur à neuf pommes de pin d’or ; aliàs : d’azur à l’épée d’argent en pal, accomp. de trois pommes de pin d’or.

Gilles, de la paroisse de Sortosville, élection de Valognes, anobli en 1597.

Les sieurs du Vauhériot et de la Croix, déb. en 1702 à l’intend. de Bretagne, puis admis aux Etats de 1760.


Avice (or. de Poitou) sr de * Mougon, — de la Motte.

D’azur à trois diamants taillés en triangle et à facettes d’argent (aliàs : d’or) (La Ch. des B).

Aubin, ép. vers 1660 Arthémise de Nesmond, dont entre autres enfants : Marie-Bérénice, mariée en 1681 à Antoine de Baylens, marquis de Poyanne, sénéchal des Landes de Bordeaux.


Avignon (d’) ou Davaignon, sr de la Pinçzonnière, par. de Chevré, — de la Villechère, par. d’Izé, — du Fontenil, par. de Chantenay, év. de Nantes.

Réf. 1513, par. d’Izé, év. de Rennes.

De gueules au sautoir, accomp. en chef d’un besant, en flancs et en pointe de trois coquilles, le tout d’argent.

François, secrétaire du duc en 1475 ; Pierre, receveur de Nantes en 1513 ; Artur, appelé à l’arrière-ban de Nantes en 1543.


Avoine (d’), év. de Rennes.

André, de la ville de Vitré, serviteur de M. de Lohéac, anobli par le duc François II, en 1462 ; Jacques, son fils, autorisé, par lettres de 1513, à reprendre le nom de Fierlion, porté par ses prédécesseurs.


Avoine (d’) (orig. d’Anjou), sr de la Jaille, par. de Noillet en Anjou, — de la Meignanerie, — de la Pommeraye, — de Gatines, — du Fougeray.

Ext. réf. 1670, huit gén., ress. de Nantes.