Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/78

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
41
BAR


Barde (de la) (orig. du Gâtinais), marquis de Marolles en 1661.

Coupé d’or et d’azur, l’azur chargé d’une molette d’or, et l’or de trois coquilles de sable.

Denis, évêque de Saint-Brieuc en 1641, † 1675.


Bardon, sr du Fief-l’Evêque et du Goust, par. de Malville, — du Plessis.

Ext. réf. 1668, sept gén., ress. de Nantes, et maint. à l’intend. en 1699.

De gueules à trois coquilles d’or.

Guillaume, épouse vers 1500 Claudine Juic.

Pierre, sr du Pré, déb. réf. 1670, ress. de Rennes.


Bardoul, sr du Plessis, par. de Pléchâtel, — de la Rousselière, par. de Frossay,

Réf. 1429, par de Frossay, év. de Nantes.

D’or à une fasce d’azur, accomp. de deux burelles de même, l’une au-dessus, l’autre au-dessous de la fasce. (Sceau 1374).

Thomas et ses frères ratifièrent en 1199 une concession de leur père à Saint-Sulpice de Rennes ; Jacques, chevalier de Saint-Jean-de-Jérusalem, au nombre des défenseurs de Rhodes, assiégé par Mahomet II en 1480.

La branche ainée fondue au XVe siècle dans Neufville.


Bardoul, sr de la Bardoulays, par. de Saint-Meloir-des-Ondes, — du Closneuf, par. de Caulnes, — de la Ville-Maillard, — de la Ville-Davy, par. de Tréfumel, — de la Réauté, par de Bourg-des-Comptes, — de la Massilaye, — de la Boulaye, — de la Bouëxière.

Ext. réf. 1669, cinq gén., réf. et montres de 1479 à 1513, par. de Saint-Meloir, Caulnes, Tréfumel, Mégrit et Languédias, év. de Saint-Malo.

D’argent au limier de sable, accomp. de trois molettes de gueules.

Les enfants de Guillaume Bardoul, exempts de fouages pour leur office, en qualité de monnoyeurs, réf. de 1446, paroisse de Bourg-Barré, évêché de Rennes ; Jean, sr du Closneuf, tenant roturièrement ledit lieu qu’il affranchit en 1513, parce que c’est son fief proche, épouse Olive de Beaumont ; un secrétaire du Roi en 1572.

Le sieur de Chambrunet, demeurant à Dinan, débouté en 1668.


Bareau (orig. d’Angoumois) sr de Girac.

Ecartelé au 1 d’argent à la fasce de gueules ; au 4 d’azur à la fasce d’or, soutenue d’une étoile de même en pointe ; au chef denché d’or ; au 2 d’argent à la tour de sable ; au 3 de gueules, au lion rampant d’argent ; sur le tout : d’or au chevron de gueules, accomp. de trois croissants de même.

François, évêque de Saint-Brieuc, puis de Rennes, de 1769 à 1790, † 1820, frère d’une abbesse de Saint-Georges de Rennes de 1779 à 1790.


Baril, sr de la Ville, par. de la Chapelle-Hullio, év. de Nantes.

Déb. en 1668.


Bariller (le), sr de Riaval, par. de Saint Hélier, — du Boiscorbin, par. de Mouazé, — des Bigottières, — de Gahel.

Ext. réf. 1669, six gén., réf. 1513, par de Saint-Hélier et Mouazé, év. de Rennes.

Tome I.
6