Page:Procès verbaux des séances de la Société littéraire et scientifique de Castres, Année 2, 1858.djvu/73

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 73 —

3° Une ecchymose à la face concave du foie.

Tels sont les signes anatomiques constants de l’empoisonnement par l’alcool concentré. Ils n’ont jamais manqué chez les animaux qui ont servi aux expériences faites. Dans presque tous les cas, le reste du tube digestif était sain : une seule fois un cochon a présenté dans le petit-intestin, des plaques disséminées de phlogose, mais cet animal ne succomba pas instantanément : il résista pendant vingt-quatre heures à des doses successives d’alcool, présentant dans ce laps de temps, toutes les phases de l’empoisonnement par les boissons alcooliques, depuis l’excitation, jusqu’à la paralysie des membres postérieurs.

Ces considérations ont été suggérées par un fait d’empoisonnement au moyen de l’alcool concentré. Ce fait a eu lieu près de Labessonnié, au mois de juillet 1856. Un individu passait dans la contrée pour avoir empoisonné plusieurs de ses enfants en bas âge, avec du trois-six. Un jour sa femme avait laissé à sa garde une petite fille âgée de vingt-huit jours, en parfait état de santé. En rentrant, une heure après, elle la trouva morte. Elle voulut savoir la cause de ce malheur ; son mari prétendit que son enfant avait été subitement indisposée ; qu’elle était sur le point de s’évanouir, et que dans le but de la ranimer, il lui avait frotté les mains, le nez et les tempes, avec de l’eau-de-vie ; que ne la voyant pas revenir, il lui en avait fait avaler une cuillerée et demie, aussitôt elle poussa un soupir suivi d’un mouvement convulsif et mourut.

M. le juge d’instruction informé de l’événement, désigna MM. Piéglowski et Bénazech, pour procéder à l’exhumation et à l’autopsie de cette enfant. L’opération fut pratiquée sept jours après la mort, cinq jours après l’inhumation. Elle donna les résultats suivants :

Le cerveau et ses enveloppes ne présentent aucune lésion : ces organes sont dans leur état normal.