Page:Projet de Constitution de Condorcet PDF 1 -1DM.pdf/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


( si ) Suit que l'cn couiidlzrc lc droit dans ceux qui Clifem Bt qui cloî- vcnt Vexersrr librcnrcnt, (uit qu‘on le eonlidèrs: duos ceux qui pen- rent être (lus , ut qui doivent avoir celui dc prércndre lgalnmvnr aux mêmes avarrrngcs , ou ne Jem, (lm porrcr aucinrc à Ngalnxé yrfiriquc, ôx.xbln· nucmxe con izion Jéligîhilité, ii moins qu`elle nc (ont dvirlcnnrncnr uiilc. Sins douze que pont lus ilcélinns qui ne tout faires que par une porxinn du peuple , la majorité du peuple entier , Bc par conlëqucnt I.; lui qui cn uptime lc vœu , pour disc À cette porrion : Cc rftll pas pour vous (culs, full pour mus que vous élilcz, Bt. lîntértit pnlrlic exige que vos cliora (incn: ahn;éus ai tcmirics conditions. >·..·»» doute la majorité peut dire ëgalcruuur au plus p:tit nombre z Nous avons tous lc drnic dc clmilir librement St parmi nous les ci- toyens; mais nous voulons n'élire que parrni ceux qui téunillenr rurzgincs conditions , Gt nous avons droit dc n':rdmctrte qu'une ll imc dïlcâiuns qui nous pctmertc de remplir ce vœu; nous avons donn` celui cle hire une lui , qui , cn exigeant ces mêmes conditions , nous ¢lil`perr(`e dïtablir cerrc forme qui devicndroit em· b.trr:n'lantc pour vnus·mê:rws. Mai; le moi: de la majorité , cunlidêré rïaprês les principes de la juüiec, n'c(l pas celui davoir une volonté arliixraireg elle nc pîut gêner la miaorinî pour fatrslïarre un limplc caprice , éc route rel ic- xion prononeéc par la mqotuc meme , ne peur êrre légiiimée que par une utilité évidcntc. lVlar¤tcuant qucilcs condirious féligilzilité ourroir-on exiger , d'aptcs ce principe î Sercieret-elles relatives à lzâgcî Mais , lui: que lc ïand nombre (niv: lc torrent des opi- nions émbfics , Toit qu‘il 0 éilli: ii la railon , la jcunclle nc (usa point prélïréc. Elle peut Iërre ïâge du génie , celui dc Vemhou- lialinc pour la vcxtugmais clle n’cli le rernps ni des véritables lu- mières ni des vertus épurées par la raiïoo. On préférera quel ue; · ibis un homme don: la jeuneile annonce des miens, à celui dont la maturité n’a montré que des facultés médiocres, mais non au eixoyen done lc mérite (npérieut a reçu le (seau dc Ycxpëticnce , S: acquis Vxnrntiré de la renommée. _ Ces condlrîons auronvelleslpour hafc la xiclzefle? Mais comme nous ne pouvons 2vnir`ni la rmil'c ni la balltlle dc croire que les v hommes riches loienr plus ituccellilslcs aux vices 8: à la corrup- tion que les pauvres , le Feul motif d‘u:xc tell: loi Èrcir Furilirë (éc lixer lcs·clioi: (ur les hommes en qui une inlirnûion première; rlus êrendne , doi: Faire fuppofcr plus de lumières. ll faudroi: A tlonc exiger nn: rulez gmule fortune. Aînfi , tentes les ccndirinns Je ccztc eipêcc ou (our iilufoites ou wuduifcnt à une véritable cligsrchie.