Page:Quitard - Dictionnaire des proverbes.pdf/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
6
ABS


La trop grande abondance ne parvient point à maturité.

Les épis trop pressés dans un champ se renversent les uns sur les autres par l’effet de la pluie ou du vent ; les fruits trop nombreux sur un arbre en épuisent le suc nourricier, ou en font rompre les branches sous leur poids : et c’est ainsi que l’excessive abondance nuit à la maturité. Mais ce proverbe, très vrai au propre, a également sa juste application au figuré, pour signifier que trop de choses entreprises à la fois ne pouvant obtenir tous les soins que chacune d’elles réclame en particulier, sont exposées à ne pas réussir ou à ne réussir qu’imparfaitement.

De l’abondance du cœur la bouche parle.

On ne peut guère s’empêcher de parler des choses dont on a le cœur plein ; quand le cœur est plein, il faut que la bouche déborde : ou bien : en suivant l’impulsion de son cœur, dans ses discours, on ne manque point de paroles éloquentes.

Ce proverbe est littéralement traduit des paroles suivantes de l’évangile selon saint Mathieu (ch. 6, v. 45), Ex abundantiâ cordis os loquitur.

Les Basques disent : Bihozaren beharguile mihia. La langue est l’ouvrière du cœur.

absence.— L’absence est l’ennemie de l’amour.

On dit aussi : Loin des yeux et loin du cœur ; ce qui parait pris de ce vers de Properce (élégie 21, liv. iii) :

Quantum oculis, animo tum procul ibit amor.

Un bel esprit, écrivant à un voyageur, lui rappelait ce proverbe et ajoutait plaisamment : « Hâtez-vous donc d’oublier la maîtresse que vous avez laissée à Paris ; car il est bon de prévenir les infidèles. »

Un peu d’absence fait grand bien.

Les personnes qui s’aiment se revoient avec plus de plaisir après une courte séparation. Le sentiment, affaibli par l’habitude d’être ensemble, se retrempe dans l’absence. « L’imagination, dit Montaigne (Ess., liv. m, ch. 9), embrasse plus