Page:Quitard - Dictionnaire des proverbes.pdf/420

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
400
FLE

flandre. — Faire flandre.

C’est faire comme en Flandre, c’est-à-dire faire faillite, s’évader ; car autrefois les banqueroutiers étaient plus communs en Flandre que partout ailleurs, en raison du grand nombre de commerçants qu’il y avait dans ce pays.

flandrin. — C’est un grand flandrin.

De quel pays est donc ce grand jeune homme, dont le jargon est si singulier et les manières si empruntées ? demandait une dame, en parlant d’un étranger qui venait de sortir d’un salon où il avait fait sa première entrée. On lui répondit : Il est de la Flandre. Une semaine après, se trouvant dans la même société, et n’y revoyant pas cet original : Où est donc, dit-elle, le grand flandrin ? Alors tout le monde de rire, et de répéter le mot, appliqué depuis comme un sobriquet aux hommes élancés, fluets, de mauvaise contenance et même un peu niais.

On pensera peut-être que l’anecdote a été faite à plaisir, et l’on adoptera plus volontiers l’opinion des lexicographes qui disent que l’expression est une métaphore prise des chevaux flamands maigres et allongés, que les maquignons appellent flandrins.

flatter. — Qui te flatte veut te tromper.

Fistula dulce canit volucrem dum decipit anceps.
La flûte fait entendre de doux sons quand t’oiseleur trompe l’oiseau.

Suivant le proverbe basque, le flatteur est proche parent du traître. Lausengaria traidorearen hurren ascasia.

Les Italiens disent : Gola degli adulatori sepolcro aperto ; bouche des flatteurs, sépulcre ouvert ; ce qui est traduit littéralement de ces paroles du psalmiste : Sepulcrum païens est guttur eorum. Pessimum inimicorum genus laudantes (Tacite, in Agric., cap. 41). Les flatteurs sont la pire espèce des ennemis.

fleur. — Qui peint la fleur n’en peut peindre l’odeur.

Qui pingit florem non pingit floris odorem.

Avis aux hypocrites. Leur vertu simulée ne saurait parvenir à passer pour naturelle, et toujours elle se reconnaît comme la