Page:R.-H.-J. Cambresier - Dictionnaire walon-françois, 1787.djvu/147

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
PO
141

dre, commençoit à poindre, dès que les herbes commencent à poindre.

Pondiant pointu, ue, adj. Qui a une pointe aiguë, cette épée eſt bien pointue.

Ponre pondre, v. a. Je ponds, tu ponds, il pond ; nous pondons, &c. je pondois, je pondis, j’ai pondu, je pondrai, &c. ce verbe ne ſe dit qu’en parlant d’un oiſeau qui ſe délivre de ſes œufs, les perdrix pondent ordinairement quinze ou ſeize œufs.

Pop ou poupe poupée, ſ. f. Petite figure humaine faite de bois, de carton, de cire, &c. pour ſervir de jouet aux enfants, un enfant qui ſe joue avec ſa poupée.

Porai poireau, ſ. m. Verrue, ſ. f. Excroiſſance de chair qui vient ſur la peau & plus ordinairement aux mains, avoir les mains pleines de poireaux, remede pour ôter les verrues.

Poireau ou porreau, ſubſt. m. Plante potagere du genre des oignons, une ſoupe aux poireaux.

Porboû fondriere, ſ. f. Terrain marécageux ſous lequel les eaux croupiſſent faute d’écoulement, & où l’on enfonce & l’on s’embourbe & d’où l’on a beaucoup de peine à ſe tirer.

Porjetté crépir, v. a. Enduire une muraille de mortier fait de chaux & de gros ſable, il faut crépir cette muraille.

Gobeter, v. a. Faire entrer du mortier entre les joints des moilons d’un mur, gobeter une muraille.

Porpanié colporteur, ſ. m. On appelle ainſi certains petits merciers qui portent ſur leur dos ou devant eux, de petites marchandiſes dans des mannes, & dans des malles pendues à leur cou.

Pôſe pauſe, ſ. m. Ceſſation d’une action, d’un mouvement pour quelque temps, la proceſſion fit une pauſe en tel endroit.

Pouce, ſ. m. Le plus gros des doigts de la main, certaine meſure.

Poſſinet burette, ſ. f. Petits vaſes où l’on met le vin & l’eau pour dire la Meſſe, burette de vin.

Pot creuſet, ſ. m. Vaiſſeau de terre dans lequel on fait fondre les métaux.

Pot â boûr pot à beurre, ſubſt. m. Un pot propre à mettre du beurre.

Potai flaque, ſ. m. Petite mare d’eau qui croupit en quelque endroit, il y a des flaques d’eau dans ce chemin.

Potaie potage, ſ. m. Sorte d’aliment fait de bouillon & de tranches de pain trempées dedans, un potage au lard.

Oille, ſ. f. Mot qui a paſſé de l’Eſpagnol dans notre langue, (on ne prononce point l’i, mais il mouille les deux LL) eſpece de potage dans lequel il entre pluſieurs racines & pluſieurs viandes différentes. On ſervit une excellente oille.

Potée, ſ. f. Ce qui eſt contenu dans un pot.

On dit prov. d’un enfant fort vit, fort remuant & fort gai, qu’il eſt éveillé comme une potée de ſouris.

Potal niche, ſ. f. Enfoncement pratiqué dans l’épaiſſeur d’un mur pour y placer une ſtatue ; mettre une ſtatue dans une niche.

Rayon, ſ. m. Les marchands appellent rayons, les ſéparations qui ſont dans leurs armoires & dans leſquelles ils arrangent les différents eſpeces de marchandiſes ſéparément les unes des autres.

Pot d’chambe bourdaloue, ſ. m. Sorte de pot-de-chambre oblong.

Pôte épi, ſ. m. La tête du tuyau de blé dans laquelle eſt le grain, épi bien garni, les barbes des épis de ſeigle ſont plus longues que celles des épis de froment.

Potreie poterie, ſ. f. Toute