Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/159

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


GARGANTUA, T, I, H. 194-199. I5r

par là les peintures des vases, des habits, des coutumes, empruntées aux relations du nouveau monde, dont le XVI* siècle se montrait si avide. Mais de véritables cartes de géographie ne me paraissent pas déplacées dans les galeries de Thélème. On sait que, dans le Vatican, une galerie de cartes géographiques peintes à fresque au xvT siècle se trouve placée parmi les chefs-d’œuvre de la peinture. Ces cartes ne sont point si arides que celles qu’on fabrique aujourd’hui : elles brillent d’or, de pourpre et d’azur ; l’imagination de l’époque, au milieu des détails techniques, y a pro- digué ses caprices : les baleines et les dauphins bon- dissent dans l’Océan ; les vaisseaux de Colomb et de Gama le sillonnent ; l’Arabe a planté sa tente sur l’emplacement du désert ; le sauvage de l’Amérique, le nomade de l’Asie, sont dessinés chacun à sa place et d’après les relations les plus accréditées. » (Lenor- mant)

Page 195’, I. 5 : Les GotiNy Oflrogoti, precurfeurs des magot^. Les commentateurs se sont donné beau- coup de peine pour savoir ce que signifient ces Got^ et ces magot : ^. Le Duchat va jusqu’à dire que « ces deux noms femblent faire alluiion au Gog & au Magog d’Ezéchiel & de l’Apocalypfe. » Les Got^ et les Miigot^ Font tout simplement les ennemis du roi Arthus et, par suite, du Gargantua des Grandes Cronic- qiies qui i< iura deuant tous les affiftens que iamais ne beuroit ne mengeroit que les Gos et Magos neuffent tous fentiz que pefoit la maffe que il tenoit en fa main. » (p, 37). Il y a une énumération du même genre dans la quatrième épïtre du coq à Vafne de Marot :

Ils font de chaude rencontrée Bigots, cagots, godz & magodz, Fagotz, efcargotz & margotz.

Mais cette pièce est postérieure à Gargantua.

Page 199, 1. 14 : Cornes de cerfi. « Nous rctrou-