Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/226

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


2l8 COMMENTAIRE.

L. ^ : Es vofires. Les premières éditions se termi- nent ici par le mot : Finis.

L. 22 : Curios fimulant^ fed Bacchanalla viuunc. « Ils font les Curius, mais vivent dans les orgies. » (Juvé- nal, Satires^ m, v. 3). Le Duchat fait observer avec vraisemblance que Rabelais semble se rappeler ici l’ap- plication que, dans les vers suivants, Politien faisait de ce passage à des hypocrites qui se scandalisaient qu’on expliquât Plante dans les écoles.

Sed qui nos damnant, histriones sunt maxumi : Nam Curios simulant, vivunt Bacchanalia. Hi sunt prœcipue, quidam clamosi, levés, Cucullaii, lignipedes, cincti funibus, Superciliosum, incurviccrvicum pecus, Qui quod ab aliis habita, & cului dissentiunt, Tristesquc vultu vendunt sanctimonias, Censuram sibi quandam, et tyrannidcm occupant, Pavidamquc plcbem territant minaciis.

{Epitres, 1. vu)

Page 384, 1. 5 : Ne vous fie^ iamais en gens qui regardent pur vn partuys.C^e ? .t-À-àive à des moines, qui regardent par le trou que forme leur capuchon : « La Damoifelle de l’Hoftel… pria noftre maiftre fe retirer aux foirs… chez elle, en vne chambre baftie exprès pour loger les bons Religieux & autres gens qui : ie re- gardent que par vn trou. » (Noël du Fail, Contes d’Eutrupelj, t. Il, p. 139)