Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/268

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


L. 32 : Litigando… acqiiirltur, « Par litige croissent les droits. Par litige le droit s’acquiert. »

Page 201, 1. 3 : Et… iuuant. « Quand les tentatives isolées ne servent de rien, les efforts multipliés sont utiles. »

L. 6 : Flagrante crimine. « En flagrant délit. »

L. II : Qiiandoque… Homerus. « Le bon Homère sommeille quelquefois. » (Horace, Art poétique, v. 359)

L. 19 : On camp de Stokolm. En 1518, lorsque cette ville était assiégée par Christiern II, Roi de Danemarck. Le conte qui suit est tiré du Dialogo del giuoco de Pierre Arétin. Mellin de S. Gelais y a fait allusion dans sa Response au cartel des ennemis d’Amour. Voyez Ménagiana, t. II, p. 194.

L. 26 : Pecunia… necessitatibus. « L’argent est la vie de l’homme et son meilleur garant dans les nécessités. »

L. 28 : Pao… emhii ? « Par la tète de bœuf, garçons que le mal de pipe vous fasse trébucher ! (Voyez ci-dessus, p. 96, la note sur la 1. i de la p. 46.) Maintenant que sont perdues mes vingt quatre vachettes (petites pièces de monnaie) tant plus je donnerai de bourrades, de chocs et de coups. Est-il quelqu’un de vous autres qui veuille se battre avec moi, à l’envi. »

Page 202, 1. 3 : Der… haufraut. Vieil allemand : « Le Gascon se flatte de se battre avec n’importe qui, mais il est plus enclin à voler : donc, chères femmes, veillez aux bagages. »

L. 18 : Ploratur… veris. « L’argent perdu est pleuré par de vraies larmes. » (Juvénal, Satires, •x.m^ 134)

L. 27 : Cap… eJJée. v Par le chef de Saint Arnaud, qui es-tu, toi qui me réveilles ? Quel mal de taverne te tourne ? Ho ! Saint Sever, patron de Gascogne, je dormais si bien, quand ce taquin m’est venu réveiller ! »

L. dernière : Hé paouret truqucren. « Hé pauvret,

je t’échinerais maintenant que je suis bien reposé. Va- t’en un peu te reposer comme moi, puis nous nous battrons. »