Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/311

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


QUART LIVRE, T. II, P, 478-489. 303

Page 478, 1. 31 : Co/z/zi/j’. Lapereaux. C’est un mets que les écrivaias facétieux du xvi* siècle n’oubliaient guère dans leurs menus, parce que le mot prêtait à des équivoques qu’ils se plaisent quelquefois à indi- quer :

Manger fault pouffîns, — Pigeons, leunes connis entre deux cuiffes, — Carpes, brochetz & efturgeons. (Farcede folle Bobance. Anc.Th.fr., Bibl. elzév. t.ii, p. 279)

Page 480, 1. i : lours maigres entrelarde^. « Jours d’abftinence qui entrelardent les jours gras. » (Le Duchat)

Page 483, 1. 14. Mon Lafanophore le nie. Èpi^-o^drou ^ï aÙTÔv èv Tûl ; 7Tût7iji.aaiv HXtcu « aî^a ’j'pâij^avTo ; , où xaurâ (AGI (é’cp-fl) oûvctJav ô Xaaavocpdpoç. (Plutarque, Apophteg- mes ^ 30)

Page 485, 1. 27 : Et ejlimoysquefeuft celle… Ce qui suit a été emprunté par Rabelais des Histoires diverses de Nicolas Léonic (i, 67), ainsi que le remarque Le Duchat. Ce qui le prouve, c’est que dans cet ouvrage, comme chez Rabelais, la fontaine est nommée Agrie, tandis que Pausanias (vill, 38), d’où est originairement tiré ce récit, la nomme kym (Agno).

Page 486, 1. 2 : En la manure vfitee entre les Me- thaneniïens de Tre^enie. Voyez Nicolas Léonic (11, 38) et Pausanias (11, 34).

L. 27 : Oxydraces. Voyez Philostrate, Vie d’Apollo- nius de Tyane, il, 33.

Page 487, 1. 21 : Plutarche. — Des délais de la iuftice diuine, XXVIII.

Page 488, 1. 17 : Nicander. — Pline, xxxvi, 16.

L. 21 : N’eft tolérée en Nature. Conformément à l’axiome de l’ancienne physique : Natura abhorret va- cuum, « la nature a horreur du vide. »

Page 489, 1. 6 : ^-Ethiopis. Pline, xxvi, 4.

L. 7 : Echineis. Pline, ix, 25.

L. 13 : Democritus. Pline, xxv, 2.