Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/383

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


I L I CI N ES — IMBECILLE

323

verbe, ou bien placé après le verbe, cas où il serait actuelle- ment remplacé par lui ou eux. «… il eu celte façon fou ton- neau tempeitoit. » II, 8. « // qui eltoit victeur… » 18. «… //- toutesfoys en vn iour mangent leur euefque… >> 22. «… il feul à tous fufiiroit… » 97. « // Je fou coulté paouure plus que ne feut Irus… » 124. «… il qui par tout le passé.1 vefeu tant fainctement eu fou eftat… » 176. «… il fou père… » 196. « Ilx_ toutesfois tant font de craincte du D ; u- mon & fuperftiûofité efpris… » 224. « Il qui le iour précèdent n’auoit… déclaré le defplailir qu’il auoit eu… » 248. « Qui feut bien fafché & marry ce fut il. » 257. « Il retournant de certaine longue guerre… » 311. « // pour vu vieil paifant ha- biller… » 515. « II feul ne ayde à la chorme… » 34 ? . «… il interrogé quelle nauire luy fembloit la plus feeure… » 355. « Il entier demourera au vaincueur. » 431. « // voyant que… » 508. «… il trefbien, « Se proprement la nomma Ente- lechie. » III, 70. « /7 toutesfois nous refpondit… » 8r. »… il de fou nom nomma Cainon. > 136.

Il se place souvent après le verbe être, sans que la phrase soit interrogative. « Bien vrav elt il, que l’on trouue en aul- cuus liures… certaines pro- priétés occultes… » I, 217. « Bien vray elt il… que II l’i- maige de feience & fapience eltoit corporelle… » 306. « Bien fol elt «… » II, 212.

// ne figure point dans cer- taines locutions où on l’em- ploierait aujourd’hui : « Le

mauldict liure du patletemps des dez feut longtemps a in- uenté… >> II, 58. « la long temps a que n’en auions veu. » 440. « I’ay receu les lettres que vous a pieu m’eferire… » III, 3*2.

Ilicines. Reptiles. Voir Ichneu- mones.

Illecques. Là. « Orpheus eu Trace eut Mufé : illecques auffi Aglaophemus eut Pytagore… » III, 226.

Illicite. « La chofe elt illicite 8c défendue… » III, 82. Voir Abu- sif.

Illucescer. (lllucesccre, commen- cer à luire). «… des ce qu’il illucefee quelque minutule lefche du iour… » I, 242.

Illustre. « Beuueurs trefilluf- tres… » I, 5 et IV, 59.

Illustré. «… ces belles religions des quelles en tous endroict/ voyez la Chriltianté ornée, dé- corée, illuflree… » II, 458.

Illustrement. « Qui elt celtuy qui… porte rameau Ix. d’oliue, illujlrement ? » II, 55.

Illustrissime. «… noltre iïluftrif- Jime lanterne… » III, 135.

Image. « Pour fou image auoit en vue platine d’or… vue figure d’efmail compétent… » I, 34. «… multiplier en images à foy femblables, ce font enfuis. »

II, 34. Imagination, Y.magination.

«… beuuoit par imagination. »

II, 383. « Comment l’eau de la fontaine rendoit gouft de vin, félon l’imagination des beuuans. »

III, 157. « Ymaginations qu’on peut auoir attendant la choie defirée. » 299.

Imbecille (Imbecillis, faible). « Par doneques n’eltre… en ranc mis des uoltres en partie offenlîue, qui me ont eltimé trop imbecille