Page:Recherches asiatiques, ou Mémoires de la Société établie au Bengale, tome 1.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
vij
AVIS DE L’ÉDITEUR.

M. Langlès a revu toute la traduction ; il a rectifié les termes orientaux. Il a ajouté aux mémoires géographiques, philologiques et historiques, des notes qui pour la plupart contiennent des extraits d’ouvrages orientaux inédits de la Bibliothèque impériale ; dépôt immense, dont peut-être nous ne connoissons pas assez les richesses.

M. Delambre a revu tous les mémoires d’astronomie et de physique ; il y a ajouté des notes.

MM. Cuvier, Lamarck, Olivier, ont bien voulu faire le même travail sur les mémoires d’histoire naturelle.

Chacun d’eux a désigné par la lettre initiale de son nom les notes qui lui appartiennent.

Les gravures sont copiées, avec autant de fidélité que de talent, par les soins de M. Arcieri, sur celles de l’édition originale.

M. Duboy-Laverne avoit donné une grande attention à l’impression et à la correction du texte, et principalement à la révision des innombrables passages en arabe, en persan, en sanskrit, en tatâr-mantchou, dont cet ouvrage est rempli.

Son successeur dans la direction de l’Imprimerie impériale, M. Marcel, y a apporté les mêmes soins et non moins de lumières. On doit à son zèle, et à son désir de donner à cette édition toute la perfection dont elle est susceptible, la gravure de deux corps de caractères