Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/139

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
121
passage des monts

inférieure des neiges persistantes ; elle offre de plus le grand avantage d’un accès facile sur les deux versants, si bien que les Anglais, suivant la sente frayée par des centaines de générations, purent sans trop d’efforts, en deux années successives, 1839 et 1840, franchir le seuil avec de l’artillerie[1].

D139- femmes kulu, haute vallée du bias -liv2-ch12.jpg

D’après une photographie.

femmes kulu, haute vallée du bias


D’autres échancrures, de plus grandes hauteurs, l’Irak, le Tchibr, le Thal, le Kawak, découpent la crête de l’Hindu-kuch au nord-est du Bamian, toutes plus difficiles à cause de leur élévation ou de leurs neiges, mais toutes s’inclinant direc-

  1. Kaye, Proceedings of the Geographical Society of London, avril 1879.