Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/201

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion
185
itinéraire du macédonien

ment à la descente du col de Kawak (Khawnk), Alexandre accomplit son projet, qui était à la fois de briser toute insurrection et de pousser jusqu’aux dernières limites du royaume des Achéménides, dans la direction du nord.

N° 245. Alexandre en Iranie.
D201- Alexandre en Iranie -liv2-ch12.png

En comparant ce tracé des campagnes d’Alexandre à celui de la carte n° 170, page 339, tome II, on peut relever quelques petites différences. Certains auteurs trouvent les ruines de l’Alexandrie du Caucase à Kherinan (15 kilomètres à l'Ouest de Kabul), les autres, et c’est le plus grand nombre, à Tcharikar (60 kilomètres plus au nord). L’Alexandrie la plus lointaine est dans la vallée du Jaxartes, soit à Khodjend, soit à Tchinas, soit même, suivant d’aucuns, à Marghinan (200 kilomètres à l’est de Khodjend).


Il franchit en effet Oxus et Jaxartes et fonda la « dernière Alexandrie », non loin de la Cyropolis qui passait