Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/339

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
319
odin, maitre des potences

Ces peuples du Nord et de l’Est se pressaient, sans cohésion, sans entente, même sans conscience des mouvements ethniques auxquels
Musée de St-Germain.Cl. Sellier.
thor, fils d’odin, dieu du marteau.
ils prenaient part, contre la rude frontière du monde romain pour lui réclamer un asile et des vivres, s’enhardissaient ensuite à prendre des terres, et finalement s’emparaient des cités et du pouvoir. Du côté du nord, où les Alpes et les avant monts se dressaient en un rempart continu Trajan avait ajouté aux défenses de l’empire le fossé du Danube et la crête boisée des Carpates, mais ces limites furent souvent franchies. Du côté de l’Ouest, les légions romaines avaient dû abandonner l’offensive après le désastre de