Page:Revue des Deux Mondes - 1855 - tome 12.djvu/624

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sont faites sur les races et sur la graine, sur les maladies du ver et sur les remèdes qu’il convient d’y apporter, sur tout ce qui touche à l’hygiène des locaux, aux soins et aux procédés les mieux vérifiés, aux moindres circonstances de l’éducation. Nulle part on n’a fait plus d’essais, ni des essais plus heureux. En outre, une école gratuite de sériciculture, théorique et pratique, est annexée à l’établissement et compte déjà vingt ans d’exercices féconds en bons résultats. Ce sont là des services qui sortent de la ligne d’une exploitation ordinaire et donnent à la magnanerie de Sainte-Tulle un caractère à part. D’autres éducateurs ont également fourni des échantillons de cocons et dans toutes les espèces, — M. le marquis de Berthelat pour l’Allier, M. Durel pour l’Ardèche, M. Séneclause et M. Turquais-Drutel pour la Loire, M. Fougassié-Vidal pour le Tarn ; je ne parle ici que de ceux qui n’ont que des cocons et point de soie. Il y en a même qui n’exposent que des œufs, les uns purement français, les autres de races croisées, comme M. Estève, de la Drôme. Mystères de la nature où le profane n’a rien à voir et qui trompent même l’observation la plus exercée!

Du cocon si l’on passe à la soie, grège ou ouvrée, on se trouve en face de la plus abondante collection qui se soit jamais vue, et la plume hésite quand il s’agit de choisir. Naguère le même embarras naquit au sein des comités chargés de décerner les prix à la suite de l’exposition universelle de Londres, et pour s’en affranchir, on imagina un moyen de couronner tout le monde en ne désignant personne et d’accorder des médailles collectives soit à un groupe de producteurs, soit à un centre de production. Malheureusement le moyen a eu peu de succès; il faut, bon gré, mal gré, mettre quelques noms en relief. Il en est qui se désignent d’eux-mêmes et que la voix publique a mis hors de concours. Tel est celui de M. Louis Blanchon, dont la marque est classée à Lyon comme la première parmi les filatures connues. Après lui, nommons M. Dumaine de l’Ardèche, MM. Arduin et Chancel des Hautes-Alpes, Louis Boudon du Gard, Regard frères de Privas, Barrés frères et Menet de l’Ardèche, Molines de Saint-Jean du Gard, qui sont des grands lauréats de Londres, et dont l’exposition actuelle ne dément pas les succès. Puis viendront MM. Champanhet, Fougeirol, Deydier, Lambert, Panisset et Meffre, Perbost, Soubeyran et Thomas frères, qui tous appartiennent à la zone méridionale, — enfin, pour ne pas négliger les essais qui ont lieu dans des départemens moins favorisés, M. le comte d’Arlos dans l’Ain, M. Buffet à Chaley, et M. Schertz dans le Bas-Rhin, dont la soie provient de vers nourris de la feuille du scorsonère.

Restent maintenant les déchets et les bourres de soie, article longtemps négligé et de peu de valeur, et qui semble aujourd’hui, au