Page:Revue des Deux Mondes - 1859 - tome 23.djvu/200

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


à ce dernier égard, elle soulève de véritables questions constitutionnelles, dont la solution ne peut être indifférente à ceux qui se préoccupent des sciences politiques et sociales.

On se rappelle comment fut fondée la secte qui est aujourd’hui un embarras pour le gouvernement des États-Unis. Ses débuts n’ont rien de glorieux. En 1826, un ange apparaît à Joseph Smith, le fondateur de la nouvelle religion, lui révèle que depuis dix-huit siècles l’humanité fait fausse route et s’enfonce de plus en plus dans l’erreur ; l’ange indique à Smith un lieu où il doit trouver des tablettes en or sur lesquelles sont écrites les nouvelles lois qui doivent sauver le monde. Ayant découvert par hasard le sens des caractères mystérieux tracés sur les tablettes, le nouveau révélateur communique aussitôt la vérité à quelques apôtres. De ce jour est fondée la religion nouvelle, qui s’appelle elle-même l’église des saints du dernier jour (latter day saints). Les apôtres, au nombre de six, se livrent à une propagande active : quelques années plus tard, le nombre de leurs adhérens s’élève à plusieurs milliers. On choisit dans l’état de Missouri, sur les confins du far west, l’emplacement d’une nouvelle Jérusalem. Deux années se passent en paix ; mais l’orthodoxie des Missouriens s’alarme d’un tel voisinage, et les habitans du comté de Jackson chassent les nouveaux saints.

À cette époque, il faut bien le remarquer, l’autorité fédérale n’avait aucune raison de s’occuper de la secte, et les persécutions qu’elle subit furent l’œuvre spontanée de ceux qui se trouvaient en contact avec les adeptes de Joseph Smith. Les mormons allèrent chercher un asile dans le comté de Clay ; ils en furent aussi chassés, mais cette fois non sans résistance. Ils allèrent alors fonder, dans l’état d’Illinois, la ville de Nauvoo, où ils élevèrent le nouveau temple. Ils n’y restèrent pas longtemps en paix ; le prophète Joseph Smith et son frère furent tués, et Nauvoo réduite en cendres. Alors commença le grand exode des nouveaux saints ; après des sermens de haine éternelle contre leurs oppresseurs, ils abandonnèrent l’Illinois, guidés par Brigham Young, aujourd’hui leur pontife, et cherchèrent d’abord sur le Haut-Missouri un lieu de refuge loin des farouches habitans des états de l’ouest. Après un long et pénible voyage à travers les prairies et les montagnes, le peuple fugitif arriva enfin dans la région, alors déserte, du grand Lac-Salé.

Nul lieu ne pouvait être mieux choisi par le chef d’une nouvelle religion pour tenir ses adeptes éloignés du reste des hommes et les isoler de toute influence profane. La nouvelle Judée où était arrivé le peuple de Dieu, après avoir traversé le désert sous la conduite de son prophète, est séparée du reste du continent par les obstacles naturels les plus formidables. Entre les dernières villes des