Page:Revue des Deux Mondes - 1860 - tome 25.djvu/994

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le noir domestique, fidèle interprète des lois de la civilité puérile et honnête, me présenta l’échelle, et je venais d’en franchir les premiers degrés, lorsqu’un rugissement terrible se fit entendre; il y eut ensuite un moment de silence, puis une voix victorieuse jeta aux échos le cri de hallali.

— Dix contre un, dit Hammerton, que cet enragé de Bukt-Khan vient encore de faire des siennes!

Et en effet, profitant d’un moment où son maître avait le dos tourné, Bukt-Khan, armé d’une lance et d’un bouclier, s’était glissé sous la jongle comme un serpent, et, arrivé près du tigre en rampant, l’avait frappé au cœur du fer de sa pique. Dix natifs se précipitèrent à l’envi au plus épais du fourré et rapportèrent bientôt le corps inanimé de notre adversaire. C’était un jeune mâle de trois ans environ, me dit le docteur Hall, fort expert en ces matières. Il mesurait onze pieds neuf lignes du museau à l’extrémité de la queue. Tu verras sa peau un de ces jours, car je compte l’offrir en présent à Pauline. Alors et seulement alors je compris combien j’avais eu chaud et soif pendant les deux dernières heures, et vidai coup sur coup trois bouteilles de soda-water. A ta santé, cousin!

Es-tu fatigué de ces récits? Mon amour-propre d’auteur et d’acteur veut croire que non; aussi, pour les compléter, te conduirai-je sous le mess tent le soir même de cette victoire, au moment du pass-wine. Hall, Hammerton et moi, nous sommes comfortablement installés autour d’une table qui nous offre les ressources variées d’un dessert appétissant, d’un haut-brion distingué et d’excellens cheeroots n° 2.

— Vous avez admiré l’audace de Bukt-Khan, dit Hall m’interpellant directement. Le drôle n’en fait jamais d’autres. Une fois qu’il a flairé le tigre, impossible de le tenir en laisse : il faut qu’il rapporte.

— Il devrait pourtant, interrompit Hammerton, savoir mieux qu’un autre ce qu’il en coûte de se trouver à portée des griffes d’un tigre. Dix ans n’ont pas effacé de son épaule droite la terrible blessure qu’il a reçue d’un tigre agonisant quand il chassait avec moi sur les territoires du Nizam; mais ni l’expérience, ni mes remontrances, ni mes ordres n’ont jamais pu modérer son ardeur, et quant à user de sévérité, le priver de m’accompagner aux jours de sport, son plus grand plaisir, je n’en ai vraiment pas le courage.

— Il est de fait que sa fidélité mérite toute votre indulgence, reprit Hall; j’en peux parler savamment. L’année dernière, lors de la maladie de little Jimmy, lady Suzann elle-même ne prodiguait pas au petit malade des soins plus tendres que ce colosse à moustaches d’une aune et à figure d’anthropophage. Six semaines il a eu la