Page:Revue des Deux Mondes - 1863 - tome 43.djvu/340

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

LES
ASSEMBLÉES PROVINCIALES
EN FRANCE AVANT 1789


LES PROVINCES DE L’EST.


I. — LORRAINE ET BAR

Les assemblées provinciales de l’est de la France forment, à côté de celles dont nous avons essayé déjà de restituer l’histoire, un groupe particulier, en tête duquel se place la Lorraine.

La généralité de Nancy comprenait les deux anciens duchés de Lorraine et de Bar, c’est-à-dire le département actuel des Vosges et une partie de la Meurthe, de la Meuse et de la Moselle. Réunie à la couronne depuis une vingtaine d’années seulement, cette province n’avait pas tout à fait la même organisation que le reste du royaume, sans cependant avoir conservé d’états particuliers. Elle ne se divisait pas en élections, mais en bailliages ; on en comptait trente-six, dont vingt-cinq dans le duché de Lorraine et onze dans le duché de Bar. La même étendue forme aujourd’hui douze arrondissemens, Épinal, Mirecourt, Neufchâteau, Remiremont et Saint-Dié dans les Vosges, Nancy, Lunéville et Château-Salins dans la Meurthe, Bar-le-Duc et