Page:Revue des Deux Mondes - 1866 - tome 62.djvu/318

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tandis que 90,000 revinrent au duc d’Albemarle. Phipps fut nommé chevalier par le roi et fonda la famille noble de Mulgrave, qui a joué un assez grand rôle dans le royaume-uni.

De semblables recherches, facilitées par des moyens mécaniques d’une bien autre puissance, s’étendent aujourd’hui non-seulement le long des côtes de l’Angleterre, mais dans toutes les eaux sur lesquelles flotte le pavillon britannique. Il n’y a presque plus un seul port du royaume qui n’ait son plongeur et ses appareils de descente subaquatique. Les services rendus par ces nouvelles machines à la navigation, à l’architecture maritime et à la fortune publique sont vraiment incalculables, on va en juger par quelques études sur le passé comparées à des souvenirs du présent. Il faut commencer par la cloche (diving-bell), la première en date dans l’histoire des inventions sous-marines.


I

Il existe à Londres une institution polytechnique (polytechnic institution) qui se propose de rendre la science amusante. Là, dans une longue salle où figurent plusieurs modèles de machines et de découvertes utiles, s’étend un grand bassin de zinc rempli d’eau claire. Vers le milieu, ce bassin s’ouvre et se creuse en un puits profond dont l’embouchure est marquée à la surface par un cercle bleuâtre. A l’une des colonnes de fer qui soutiennent une galerie horizontale est suspendue par une grue et une chaîne une cloche à plongeur. C’est à l’extérieur une ruche de fonte, qui pèse, dit-on, trois tonnes ; elle est percée à l’extrémité supérieure d’ouvertures en verre solidement attachées. Les curieux qui ne craignent point certaines sensations désagréables sont admis à tenter l’expérience de la descente. On pénètre dans l’intérieur de la cloche par un escalier de quelques marches sombre et étroit. A l’aide d’une corde pendante, on se hisse vers un banc de bois qui règne tout autour de cette cage circulaire. Je me trouvais de la sorte avec trois compagnons assis dans un espace où l’on ne pouvait guère respirer librement. Dieu merci, la cloche ne tarda point à se mouvoir : portée par la grue, elle décrivit un demi-cercle et vint se poser juste au-dessus du puits où l’eau était bleue. En même temps nous entendîmes au-dessus de nos têtes le souffle haletant de la pompe à air qui nous envoyait des bouffées intermittentes. On abaissa les chaînes, et la cloche descendit lentement. Jusqu’ici on n’éprouve rien d’extraordinaire ; mais au moment où la diving-bell entr’ouvrait la surface de l’eau, je sentis un fort bourdonnement dans les oreilles. C’est un effet de la pression de l’air condensé dans