Page:Revue des Deux Mondes - 1870 - tome 86.djvu/398

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


IMPRESSIONS DE VOYAGE
ET D’ART

SOUVENIRS DE ROME.

II.
LES EGLISES DE ROME. — MICHEL-ANGE DE CARAVAGE.


I. — SAINT-JEAN DE LATRAN.

Saint-Jean de Latran est la première église que l’on devrait visiter, si, pour voir Rome, on suivait une méthode logique, que je ne conseille d’ailleurs à personne d’adopter. Sous le rapport des arts, cette église n’est pas cependant au nombre des plus riches de Rome, mais c’est celle qui réveille les souvenirs les plus imposans et les plus vénérables. La véritable basilique de la tradition du pouvoir catholique, ce n’est pas Saint-Pierre, c’est Saint-Jean de Latran. Saint-Jean de Latran est né le jour même où le christianisme célébrait sa victoire définitive sur le monde, car c’est Constantin qui en jeta les fondemens dans son propre palais, et c’est là qu’en souvenir de cette grande origine chaque nouveau pape vient prendre possession du trône pontifical. Cette basilique parle encore avec éloquence d’un autre grand événement d’un extrême intérêt pour tout Français lettré et qui a, quelque sentiment de l’histoire nationale. De la vieille basilique de Constantin, il ne reste plus en effet que l’emplacement ; l’église qui se dresse avec un aspect de palais devant l’un des plus beaux paysages qu’il y ait au monde sortit de terre dans les premières années du séjour des papes à Avignon, et deux monumens d’art, une fresque, un tombeau, y gardent la