Page:Revue des Deux Mondes - 1870 - tome 90.djvu/285

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


régime de faveur sans lequel l’industrie du coton n’aurait eu d’autre alternative que de désarmer, ou de chercher son salut dans ses propres forces.

Précisément M. John Stuart Mill a imaginé là-dessus, probablement en vue des États-Unis, une théorie plus ingénieuse que solide, et dont il doit être aujourd’hui, en présence des faits, bien désabusé. Cette théorie remplit un chapitre du livre intitulé Philosophie de l’économie politique. Raisonnant dans l’hypothèse d’une industrie à fonder de toutes pièces dans un pays neuf, avec des élémens informes, il considère une protection fiscale comme très légitima, à la condition qu’elle demeure temporaire, et que celui qui est admis à en jouir s’en désiste spontanément dès que, par des perfectionnemens successifs, le but proposé est atteint. Soit ; mais la limite du perfectionnement à obtenir, où est-elle et qui en sera le juge ? Si c’est la partie intéressée, on attendra longtemps l’arrêt, témoin les États-Unis. Après un demi-siècle d’une protection modérée, est-il sur les lieux un seul des privilégiés qui ait parlé de s’en dessaisir ? Loin de là ; ils profitent d’une révolution sociale pour pousser les choses à outrance, et des taxes de 8, de 15 pour 100, ils arrivent d’emblée, sans ménagement, à la fiscalité la plus écrasante, à 45, à 50, à 70 pour 100. Voilà où vont les intérêts quand on leur rend la bride ; c’est beaucoup de candeur que de les laisser juges dans leur cause et de compter sur leur discrétion.

Il est aisé de comprendre tout ce que cette situation renferme d’embarras et d’artifices. Les 7 millions de broches qui tournent aux États-Unis ne sont pas des instrumens naturellement acquis et fournissant une besogne régulière ; pas un brin du coton qu’elles filent, pas 1 mètre du tissu ourdi par ces fils, ne peuvent franchir la frontière : tout cela est prélevé par voie de taxes sur la vie du pays, qui a voulu se donner ce luxe quand il aurait pu se pourvoir ailleurs presque à moitié prix. Quelques exceptions sont pourtant à noter : d’un côté, le marché des États-Unis reste ouvert malgré les droits à quelques étoffes d’Europe dont le goût et la délicatesse se refusent à toute imitation ; de l’autre, le génie américain s’est approprié certains articles qui demandent plus de soin que d’art, et où il soutient sérieusement la lutte pour les qualités et pour les prix ; c’est ce que rendra plus sensible un coup d’œil que nous allons jeter, avec M. Alfred Engel, sur les principaux établissemens de la confédération, les meilleurs types, les têtes de colonne, soit pour l’importance des affaires, soit pour le régime auquel le travail est assujetti.