Page:Revue des Deux Mondes - 1870 - tome 90.djvu/286

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



II

Aux États-Unis, comme en Angleterre et en France, le type le plus complet de la manufacture de coton est celui qui réunit les trois ordres de travaux par lesquels passe la matière : la filature, le tissage et l’impression, groupés autant que possible dans la même enceinte et sous les mêmes mains. Lowell ne tient plus aux États-Unis le premier rang ; il a été dépassé par des localités plus hardies et plus heureuses. C’est d’abord dans le Rhode-Island Providence, où la maison Sprague, ayant à sa solde 6,000 ouvriers, dispose de 220,000 broches, de 4,600 métiers à tisser et d’une fabrique d’impressions d’où sortent annuellement 53 millions de mètres, c’est-à-dire de quatre à cinq fois autant que le principal établissement de Mulhouse ; c’est ensuite dans le Massachusetts Lawrence et sa vaste fabrique des Pacific Mills avec 113,040 broches de coton, 18,098 broches de laine, 3,519 métiers en deux salles, 22(machines à imprimer. Lowell vient en troisième par le Merrimack manufacturing, qui compte 103,000 broches, 2,500 métiers et 14 machines à imprimer.

Rien ne manque à ces trois établissemens. Les constructions en sont monumentales, avec plus de recherche, il est vrai, que de goût. Ce sont des emprunts faits à la Grèce ou à Rome, parfois au moyen âge, emprunts dont le style jure avec la destination, mais qui, sans caractère pour des yeux exercés, n’en produisent pas moins un certain effet sur la foule. Tantôt les travaux sont distribués sur divers points, tantôt ils sont groupés dans la même enceinte. Les Pacific Mills de Lawrence sont dans ce dernier cas, si bien que le coton y entre brut et en sort amené au dernier degré de l’ouvraison. Point de discontinuité dans les opérations ni de transport à bras ; tout marche par le jeu seul des machines. Voici une balle de coton qu’un wagon de chemin de fer dépose à l’entrée de l’usine ; suivez-la. Un treuil s’en empare pour l’empiler dans le magasin général, d’où elle passe par des salles successives à l’étirage, au battage, à la carde, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’elle arrive à l’apprêt et au conditionnement. Elle a parcouru ainsi, cheminant toute seule, la série entière des transformations qui doivent en assurer le débit. Chacun des engins qui ont poussé la balle dans ce trajet et en ont modifié la forme aboutit à une économie de main-d’œuvre, et concourt à l’objet que toute manufacture se propose : obtenir le plus possible avec le moins de dépense possible. Les sept fabriques qu’exploitent MM. Sprague dans le Rhode-Island, le Maine et le Connecticut, le Merrimack manufacturing à Lowell ne le