Page:Revue des Deux Mondes - 1875 - tome 11.djvu/780

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


large ressortaient sur les pentes comme de gigantesques flammes. Cette comparaison vient si naturellement à l’esprit, qu’elle a fait donner par nos pêcheurs à plusieurs des caps qui se succèdent entre Seidis-Fiord et Rode-Fiord le nom général de Pointes du Purgatoire.

Deux heures de traversée nous avaient conduits à l’entrée de Nord-Fiord. N’y apercevant aucun navire au mouillage, nous reprîmes notre route pour arriver le soir même à Rode-Fiord. L’entrée de ce fiord est très large, si large même que, les détails du paysage manquant de relief, le premier aspect est presque triste. Sur les deux bords se trouvent de nombreuses criques où les navires peuvent s’abriter sans être obligés de remonter jusqu’au fond de la baie. Une haute montagne, s’avançant au milieu du fiord, le divise en deux parties, dont l’une porte le nom de Rode-Intre-Fiord, l’autre d’Eske-Fiord. C’était à Eske-Fiord que nous avions affaire. Aucun navire français ne s’y montrait en ce moment ; mais nous venions y chercher des renseignemens sur le compte d’un Français naufragé en février et que l’on savait avoir été recueilli dans les environs. Le sysselmand [1] nous apprit que ce marin se trouvait à Hornwig, localité située plus au sud de l’île. Grièvement blessé au moment du naufrage, il n’était pas encore en état de supporter le transport à cheval, et, Hornwig étant l’un des points les plus dangereux de la côte, aucun navire n’osait l’y venir chercher. Le commandant de la station résolut de l’essayer, et on verra comment il réussit à mener à bonne fin cette difficile entreprise.

Nous ne manquâmes pas de profiter de notre séjour à Eske-Fiord pour visiter le gisement de spath qui se trouve dans les environs. Tout le monde connaît le spath, au moins de nom ; mais ce qu’on ignore généralement, c’est qu’au lieu d’être très commun en Islande, il ne s’y trouve qu’à Eske-Fiord. La carrière d’où on l’extrait est située au bord de la mer à mi-versant d’une colline. C’est une simple excavation dans le roc, une sorte de grotte dont le calcaire transparent recouvre sur une profonde épaisseur les parois intérieures qui s’illuminent sous les rayons du soleil de mille teintes aux chatoyans reflets. Lors de notre visite, le personnel de l’exploitation se réduisait à un gardien, et le matériel à une cabane de bois. La carrière était sous séquestre en attendant l’issue d’un procès pendant entre le propriétaire et le gouvernement danois. Nous pûmes néanmoins recueillir un nombre assez considérable de fragmens de spath, et à dater de ce jour la manie des recherches minéralogiques s’empara de tout notre équipage. Ce fut une véritable

  1. Le sysselmand est un fonctionnaire de l’ordre administratif. Il remplit tout à la fois les fonctions de sous-préfet, de juge de paix et de percepteur d’impôts.