Page:Revue des Deux Mondes - 1882 - tome 51.djvu/747

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


amie de Salomon ? Et cet idéal auquel tu aspires sans jamais l’atteindre et que tu vas chercher dans la mort, dis-moi s’il est autre chose que cette mandragore qui chante, dont la possession doit mettre fin aux malheurs de mon lunatique, et y met fin, en effet, puisqu’il se rompt le cou en s’élançant pour la saisir ?

Chose étrange à dire, le spiritualisme très sincère de Nodier n’avait guère de base plus sérieuse que cette confiance aux assurances de la folie. Il en avait tiré mieux qu’une poétique ; il en avait tiré toute une philosophie, presque une révélation. On sait les délicats problèmes de théologie que notre pape français Jean XXII aimait à agiter avec les mystiques cordeliers. Que deviennent les âmes heureuses et quel sort leur est fait avant le grand jour du jugement général ? Ce problème que les docteurs d’Avignon résolvaient par la vision béatifique, Nodier le résout par ce qu’il appelle la résurrection et le monde des ressuscites. Répandue partout dans ses œuvres à l’état de vague induction, cette fantaisie philosophique prit de plus en plus possession de l’esprit de Nodier à mesure qu’il vieillissait ; le conte remarquable à plus d’un titre de Lydie, ou la Résurrection, qui date de ses dernières années, nous la présente sous sa forme la plus nette et avec des ambitions de théorie qu’elle n’avait pas eues jusqu’alors. Et, en effet, comment n’aurait-elle pas eu cette ambition et de plus grandes encore, puisque Nodier la devait à une série de songes que leur opiniâtreté lui avait fait prendre pour une révélation philosophique qui lui avait été particulièrement réservée ? C’est lui-même qui nous l’apprend dans une lettre de 1832, écrite en plein choléra, et trop curieuse pour ne pas être citée. Voilà une révélation de la nature de Nodier autrement sûre que celle dont il croyait avoir été favorisé. Si vous doutiez qu’il y avait eu dans Nodier un véritable visionnaire que les distractions de l’entomologie et de la bibliophilie avaient heureusement empêché de se développer, la lecture de cet incroyable document vous tirera peut-être d’incertitude.

… J’ai la monnaie du choléra, c’est-à-dire tous les symptômes un à un, mais il n’a pas encore osé me prendre au collet de sa personne, quoique ce soit un rude adversaire. Il sait peut-être que j’ai de bonnes raisons de ne pas le craindre. Tu les trouveras avant quinze jours dans un article de la Revue de Paris, où il sera traité de la palingénésie humaine et de la résurrection, et s’il me donne quinze jours de répit, tu te riras de lui comme moi.

Il faut te dire que, depuis quatre ans, une idée, descendue dans mon esprit à la faveur du sommeil, qui est le premier des enseigneurs, s’y est développée avec tant de puissance de nuit en nuit qu’elle