Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 108.djvu/585

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qu’il n’est pas encore temps de l’introduire ici. Les trois quarts de la population se composent d’indigènes étrangers à toute civilisation. Sur 496,000 habitans, au dernier recensement partiel, 65,607 savaient lire et écrire, 28,826 lire seulement. Même parmi la population blanche, il n’existe pas d’élémens comparables aux hautes classes non-seulement de l’Angleterre, mais de l’Australie et du Canada ; où trouver au Cap des hommes jouissant d’une fortune assez indépendante pour pouvoir consacrer leur temps aux affaires publiques sans l’espoir d’en tirer quelque profit ? D’ailleurs, la colonie n’est pas représentée dans la chambre d’une manière équitable. Certains districts ont un député pour 1,100 électeurs, d’autres un pour 200. Il est aussi à remarquer que ce sont les districts où il y a le plus de richesse et d’éducation (l’Ouest) qui sont les plus opposés à l’établissement du gouvernement responsable. »

Ce qui inquiétait plus ou moins tout le monde, c’était la perspective de ne plus pouvoir en rien compter sur l’appui matériel de la métropole dans les circonstances difficiles où l’on allait entrer. Enfin, le bill du gouverneur fut voté à l’assemblée par une majorité de 10. Restait l’autre chambre, citadelle de la résistance. Allait-elle fermer ses portes pour la seconde fois ?

Le pointage était facile à établir. On avait augmenté le nombre des sénateurs depuis quelques années, mais sans dépasser vingt et un.

Ce calcul ne permettait pas d’espérer l’adoption du projet de loi qui abandonnait à la colonie le gouvernement de ses affaires.

Ainsi l’obstacle venait maintenant du côté où il n’y avait plus qu’à recueillir le bienfait ! Cette population hollandaise qu’on aurait dû croire impatiente de secouer ses dernières entraves préférait des lisières. Car il ne fallait plus s’y méprendre : on lui faisait la mariée trop belle. Ce qu’elle avait déjà, un régime lui donnant les moyens « d’obstructionner » à son aise, sans responsabilité, lui suffisait parfaitement. Mais, à Londres, quel scandale si tout finissait en eau de boudin ! Quelle revanche pour sir Philip Wodehouse ! Le public renoncerait à comprendre. Les chambres s’étonneraient. Le parti conservateur raillerait agréablement, et lord Kimberley pouvait prendre son chapeau et sa canne pour tourner le dos à Downing-Street. En cet instant psychologique, sir Henry Barkly ne garantissait rien.

Ce fut alors que deux sénateurs, dont un hostile, mais quelque peu ébranlé, tinrent à Cape-Town une consultation d’électeurs. L’un était feu le docteur Hiddingh, médecin et millionnaire. L’autre, toujours vivant et en bonne santé, M. de Roubaix,