Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 108.djvu/820

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


I. Les comédiens en France au moyen âge ; la Comédie et les mœurs en France au moyen âge ; Répertoire du théâtre comique en France au moyen âge, par M. L. Petit de Julleville. Paris, 1885-1886 ; Léopold Cerf. — II. Le Théâtre en France, par le même auteur. Paris, 1889 ; Armand Colin.


Lorsque, il y a quinze ans, M. Charles Aubertin publia le premier ouvrage français offrant dans un tableau complet le résultat des travaux poursuivis, depuis le XVIIe siècle jusqu’à nos jours, sur l’histoire de notre littérature au moyen âge [1], ce livre trouva un accueil très différent près des deux classes de lecteurs auxquelles il s’adressait. Les simples lettrés le reçurent avec empressement : ils pouvaient enfin se faire une opinion motivée sur une époque dont l’admiration leur était prescrite d’un ton impérieux, mais sans preuves suffisantes à l’appui, par les érudits qui en avaient fait leur domaine. Ceux-ci, au contraire, loin de savoir gré à l’auteur de ses efforts pour mettre leurs études en lumière, laissèrent percer quelque mauvaise humeur et le critiquèrent avec rudesse. Le livre, blâmé par ceux-ci et loué par ceux-là, était aussi bien fait qu’utile ; fruit d’un vaste labeur, il résumait une quantité confuse

  1. Charles Aubertin, Histoire de la langue et de la littérature françaises au moyen âge, 1876-1878.