Page:Revue des Deux Mondes - 1894 - tome 125.djvu/817

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


physiques, chimiques et naturelles. A partir de la même date, l’ordre des études et des examens sera réglé de la façon suivante : quatre années de scolarité, avec seize inscriptions trimestrielles ; sur ces quatre années, trois années au moins de stage dans les hôpitaux : cinq examens consécutifs ; le premier, entre la sixième et la huitième inscription, c’est-à-dire après trois semestres d’études, sur l’anatomie, moins l’anatomie topographique, avec une épreuve pratique de dissection ; le second, entre la huitième et la dixième inscription, c’est-à-dire après deux années pleines de scolarité, sur l’histologie, la physiologie, y compris la physique biologique et la chimie biologique ; le troisième, entre la treizième ; et la seizième inscription, c’est-à-dire au cours de la quatrième année de scolarité, subdivisé en deux parties : la première sur la médecine opératoire et l’anatomie topographique, la pathologie interne et la théorie des accouchemens ; la seconde sur la pathologie générale, les parasites animaux et végétaux, les microbes, la pathologie interne, avec une épreuve pratique d’anatomie pathologique ; le quatrième et le cinquième, après la seizième inscription — c’est-à-dire après la scolarité complète — le quatrième sur la thérapeutique, l’hygiène, la médecine légale, la matière médicale, la pharmacologie avec les applications des sciences physiques et naturelles ; le cinquième sur les trois cliniques ; externe, obstétricale, et interne.

Pour comprendre les modifications apportées par les décrets du 31 juillet 1893 au régime des études médicales et en apprécier la portée, il faut savoir ceci : d’abord, que d’après les règlemens encore en vigueur jusqu’à l’année prochaine, pour prendre inscription en vue du doctorat en médecine, au baccalauréat ès lettres ou classique, il fallait joindre un diplôme spécial institué, il y a longtemps déjà, sous le nom de baccalauréat ès sciences restreint pour la partie mathématique ; en second lieu, que sur les quatre années qui constituaient la scolarité réglementaire du doctorat, une entière, la première, était exclusivement consacrée à la physique, à la chimie et aux sciences naturelles ; que le premier examen, subi à la fin de la première année, portait naturellement sur ces sciences et sur elles seules ; que, par suite, les études vraiment biologiques et médicales, anatomie, histologie, physiologie, ne débutaient qu’en seconde année ; qu’une fois terminée la première année et franchi le premier examen, les sciences physiques, chimiques, et naturelles ne reparaissaient plus dans les épreuves suivantes ; et enfin, par une dernière conséquence, que ces épreuves, à partir du troisième examen, se passaient une fois la scolarité terminée, et qu’ainsi, en fait, la durée des études dépassait d’un an à dix-huit mois la durée réglementaire de la scolarité.